26 MAI 1944

26  MAI  1944  

 

Devoir de mémoire 

 

pour les victimes du 26 mai 1944 

65e anniversaire des massacres du 26 mai 1944 

 

Dès les premières lueurs du jour, environ 900 bombardiers américains décollent à destination de la France. 

 

La technique du gouvernement américain n'a pas varié : terroriser et massacrer les populations européennes au 

prétexte d'objectifs militaires. Crimes d'autant plus impardonnable qu'ils sont ordonnés contre un pays contre 

lequel les Etats-Unis n'ont pas déclaré la guerre. 

 

A Chambéry, 164 tonnes de bombes sont déversées. 420 personnes sont tuées, on relève des centaines de 

blessés et des milliers d'habitants sont désormais sans-abris. 

 

A Lyon ce sont environ un millier de civils qui sont massacrés. 

 

A Nice et dans la Vallée du Var, les services de secours du gouvernement de Vichy retrouveront 284 cadavres 

; 100 personnes sont portées disparues. Environ 500 personnes sont blessées et des milliers d'autres ont perdu 

leur habitation. 

 

A Saint-Étienne, les criminels font 912 morts. Parmi les bâtiments détruits par les terroristes, l'école primaire 

de Tardy. 24 enfants y trouvent la mort ainsi que 8 maîtres de classe. 

 

A Chartres, une cinquantaine de Français sont tués. 

 

Fête de la Pentecôte, fête sanglante... de Lille à Marseille, d'Epinal à Nantes, de Nice à Rouen, plus de 5 000 

morts, plus de 7 000 blessés,plus de 100 000 sinistrés en trois jours. 

 

Requiescant  in Pace. 

 

source: 

 

http://gestadei.bb-fr.com/actualites-f1/de 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau