APPARITIONS DE L'ILE BOUCHARD - 1947 (3)

APPARITIONS  DE  L'ILE  BOUCHARD  -  1947  (3)  

 

Un 8 décembre, fête de l?Immaculée Conception, c?est clair ! 

 

[   ] « Ayant à sa droite un ange », comme dans la vision du troisième Secret de Fatima. 

La seule différence est que, au cours de cette première apparition à L?Île-Bouchard, l?ange est « à droite » de 

la belle Dame, tandis qu?à Fatima, il est à gauche. 

 

Ce n?est pas tout. La Sainte Vierge est ici comme une Reine en son royaume. La statue de Notre-Dame 

des Victoires, qui domine l?autel près duquel apparaît 

« la belle Dame », rappelle la consécration que fit le roi Louis XIII de son Royaume à Marie, en action 

de grâces pour les marques de protection qu?elle avait multipliée depuis le début de son règne : triomphe sur 

les rebelles protestants et les ennemis extérieurs, victoire miraculeuse de La Rochelle (dont le sanctuaire de 

Notre-Dame des Victoires à Paris est l?ex-voto), et surtout cadeau d?un héritier à la Couronne, à la suite des 

révélations faites à un humble frère de ce couvent. Il est impossible de séparer Notre-Dame des Victoires de la 

consécration de la France à Marie : 

 

« Sans Notre-Dame des Victoires, pas de v”u de Louis XIII. Notre-Dame des Victoires a valu à la 

France d?être le Royaume de Marie, elle l?a sauvée et elle continue de la sauver ; parce que la France 

lui appartient. » (S”ur Marie-Angélique, L?ABBÉ DES GENETTES, p. 187) 

 

La statue de Notre-Dame des Victoires fut placée dans l?église de L?Île-Bouchard en 1888, en lien avec 

l?Archiconfrérie du Très Saint et Immaculé C”ur de Marie, refuge des pécheurs, fondée à Paris en 1836 par 

l?abbé des Genettes. 

 

Dévotion préparant celle qui sera révélée à Fatima : 

 

« Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon C”ur Immaculé », pour le sauver et lui donner la 

paix. Et l?on sait que, depuis 1943, l?abbé Ségelle parlait fréquemment à ses paroissiens des apparitions de 

Notre-Dame de Fatima. 

 

De la rue du Bac (l?inscription sous les pieds de la Dame) à Fatima, la continuité est parfaite et 

L?Île-Bouchard en présente le parfait résumé. Il n?y a plus de doute : « C?est la même ! » comme disait 

sainte Catherine Labouré après les événements de Lourdes. 

Ajouter un commentaire