ALLAH LE CORAN ET LES IMAMS

Allah,  le  Coran  et  les  imams  

 

 

Kenza Maouche 

 

Allah, le Coran et les imams : comment peuvent-ils interpréter le Coran ? 

 

Le Coran dit : (Sourate 3. La famille d'Imran, 7) 

 

"C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du 

Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à d'interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au c   ur une 

inclinaison vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en  essayant 

de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connait l'interprétation à part Allah. Mais ceux qui sont 

bien enracinés dans la science disent : « Nous y croyons: tout est de la part de notre Seigneur! » Mais, seuls 

les doués d'intelligence s'en rappellent." 

 

Alors si donc Allah est seul à comprendre ce qu'il dit, pourquoi le dit-il ? Si " nul n'en connait 

l'interprétation ", pourquoi s'y référer ? Et si "Nul autre que Allah ne connaît l'interprétation", les imams et 

autres docteurs de l'islam pourquoi le prêchent-ils ? Car en étant pas Allah, ils ne sont pas sûrs de prêcher 

l'interprétation exacte ? Ils courts même le risque d'enseigner des mensonges. !.. Qui me prouve que  

l'interprétation actuelle des musulmans est juste ? A moins d'être Allah, aucun musulman ne connaît 

l'interprétation exacte ! Ils nous disent que certains cheikhs ou imams connaissent l'interprétation ? Eh bien 

non ! Car selon le Coran, ils ne sont pas Allah ! Donc ils ne connaissent pas, tout comme moi ou d'autres 

personnes, l'interprétation exacte étant donné que " nul n'en connait l'interprétation à part Allah " ! Personne 

sur cette terre ne connait l'interprétation exacte, donc personne sur cette terre nœest capable de me prouver 

que j'ai tort dans mes affirmations. 

 

De plus, contrairement à ce qu'affirme Allah, le Coran ne traite pas de tous les sujets, ni ne contient une 

explication de toute chose (Sourate 6:38 ; 12:111 ; 16:89 ; 22:70), la preuve en est que les musulmans ont eu 

besoin d'écrire des centaines de milliers de règles et d'enseignements, les hadiths, dont les meilleurs ne font 

que copier la sagesse des peuples envahis, sans parler de la Sira, de la Sunna ou Fiqh... Certains musulmans 

affirment que c'est en lisant ces écrits qu'on aura un éclaircissement sur l'interprétation Divine du Coran mais 

ceci nœest en aucun cas exprimé dans le Coran lui même, il nœexiste aucun verset dans le Coran qui révèle 

qu'on doit poser les yeux sur ces textes. 

 

[Coran 22 :70 « Ne sais-tu pas que Allah sait ce quœil y a dans le ciel et la terre ? Oui, cela se trouve dans un 

Livre. Cœest facile à Allah, vraiment. » ] 

 

Ce verset 7 de la sourate 3, comme tant d'autres, est révélateur de l'oppression mentale qui pèse sur le 

musulman : il ne doit pas se poser de question au sujet de ce qui est censé lui être révélé au nom d'Allah et le 

plus pervers est que cette attitude est même assimilée à de l'intelligence, celui qui ne se pose pas de question 

c'est lui qui a "la science" selon ce verset, alors il nous servirait à rien de nous renseigner après d'un homme 

qui a soi-disant "la science" car en vérité, il ne connait pas l'interprétation des versets mais il ne se pose 

seulement aucune question et c'est celui là le plus intelligent selon ce verset. Mais seuls les idiots ne se 

posent pas de questions !. Tout être sensé et ingénieux ne croit pas en quelque chose sans pouvoir 

l'interpréter et même le comprendre, quand il est dit : "Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science 

disent : «Nous y croyons: tout est de la part de notre Seigneur!» Mais, seuls les doués d'intelligence s'en 

rappellent." Ceci est totalement faux ! Quelqu'un d'intelligent se pose automatiquement des questions. Celui 

qui se poserait des questions est d'entrée de jeu désigné comme ayant « une inclinaison vers l'égarement », « 

cherchant la dissension » ! 

 

Un exemple pour illustrer les propos ci-dessus: 

 

MARK A. Gabriel était professeur d'histoire de l'Islam à l'Université Al-Azhar au Caire. Il s'est posé des 

questions et a posé des questions à ses professeurs. 

Il a abandonné l'Islam pour devenir chrétien! Il a dû fuir l'Egypte pour avoir la vie sauve. 

Son livre : JESUS ET MAHOMET de MARK A GABRIEL 

 

Editions OURANIA - Case Postale 128 - CH- 1032 Romanel sur Lausanne 

ISBN 978-2-940335-312 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau