DROIT DE VOTE DES NON FRANCAIS

DROIT  DE  VOTE  DES  NON-français  

 

De l'intérêt du droit de vote des étrangers pour la Gauche 

 

Publié le 6 août 2014 par bibliothequedecombat 

 

Autrefois on faisait voter les morts. Maintenant, on va faire voter les étrangers. Ainsi, l'avenir de l'occupation 

socialiste est assuré. Les nouveaux envahisseurs sauront remercier leurs bienfaiteurs. 

 

Bientôt on lira ceci dans les journaux : 

 

« Conseil municipal de La Garenne-sur-Gartempe. Réfection du toit de l'église. Pour : Yves Durand, Pierre 

Leroy, Mathieu Blanchard, Philipert VaneauĀ Contre : Mohamed Ben Zidi, Mahmadou Diallou, Ismaël 

Attaturk, Mardochée Ben Chemoul, Ahmed AbdelkaderĀ 

La subvention est refusée. Elle sera attribuée à la construction de la mosquéeĀ ». 

François Brigneau     Mon village à l'heure socialiste (1982) 

 

Dans la continuité : 

 

"Je veux établir l'humanité sans Dieu et sans Roi." 

Jules Ferry, fondateur de l'école "publique" 

Jean Madiran l'a annoncé récemment dans Présent : 

les éditions DMM viennent de rééditer: 

 

Jules l'imposteur (178 pages, 18   ) de François Brigneau 

 

décédé le 9 avril dernier. Jules l'imposteur, c'est Jules Ferry, maître de l'école laïque et grand homme 

inspirateur de la présidence normale de François Hollande. Or Jules Ferry, ainsi que les Grévy, Buisson, Sée, 

dont Brigneau dresse aussi (au vitriol) le portrait, est profondément habité par la haine de l'Église. 

 

A la place de l'Eglise catholique, on installe l'Islam.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau