IRAK - LA HONTE - MOSSOUL

IRAK  -  LA  HONTE  DE  MOSSOUL  

 

MEMRI    Dépêche spéciale n° 2090 - 

 

« La honte de Mossoul » 

 

Ces dernières semaines, les chrétiens de la province de Nineveh, dans le Nord de l’Irak, on été la cible d’une 

brutale campagne d’assassinats, d’expulsions et de démolitions de maisons, incitant des milliers de familles 

chrétiennes à fuir le centre de Mossoul pour les banlieues et les villages au Nord de la ville. Des sources 

chrétiennes et autres accusent Al-Qaïda d’être derrière cette campagne de persécution. Certains affirment 

que ces persécutions sont une réaction à la demande des chrétiens de rétablir l’article 50 de la loi électorale 

provinciale, qui assure aux minorités des  sièges aux conseils provinciaux. (1) 

 

Le gouvernement irakien a condamné la persécution des chrétiens, promettant de les défendre et d’arrêter les 

« groupes terroristes » responsables (2). L’arrestation de nombreux individus soupçonnés  d’être impliqués 

dans les crimes a également été rapportée, sans information sur les organisations auxquelles ils 

appartiennent. (3) Le député irakien Osama Al-Najifi, de la Liste nationale irakienne, a affirmé qu’il 

s’agissait de Kurdes persécutant les autres groupes ethniques dans le but de « kurdiciser » la région. (4) 

 

Dans un article du quotidien irakien Al-Ahali, daté du 15 octobre, le Dr. Hussein Sinjari, Kurde irakien 

libéral et président de l´ONG Tolerancy International, dénonce l’expulsion des chrétiens de Mossoul. Extraits 

: (5) 

 

 « Les habitants de Mossoul ont permis aux mollahs et prédicateurs du vendredi de donner des 

interprétations fascistes des textes religieux… et d’appeler au djihad et au martyre. » 

 

« Encore une fois, les criminels de Mossoul visent les chrétiens. Une fois encore, les mollahs demeurent 

silencieux – et beaucoup d’entre eux encouragent ouvertement les musulmans à tuer, dans leurs sermons du 

vendredi et leurs exhortations religieuses… » 

 

« Mossoul était une ville florissante économiquement et culturellement car ses minorités l’étaient aussi. 

Désormais laissons les habitants de Mossoul, connus pour être attentifs à leurs intérêts, contempler ce qu´est 

devenue leur grande cité. Pourquoi est-elle tombée en ruines ?... » 

 

« [C´est arrivé quand les habitants de Mossoul ont accepté] des fatwas tragicomiques, comme celle exhortant 

à tuer Mickey Mouse, ou la fatwa interdisant aux restaurants de servir des tomates et des concombres sur la 

même assiette car les concombres sont masculins et les tomates féminines, et les deux sexes doivent être 

séparés pour  ne pas conduire au péché ; ou la fatwa stipulant que les chèvres doivent être habillées afin que 

soient recouverts leurs organes génitaux. C´est ainsi que les habitants de Mossoul ont creusé la tombe de leur 

ville. » 

 

« Avant que la mort de Mossoul – en tant  que ville et civilisation – ne soit annoncée au monde entier, les 

habitants de Mossoul eux-mêmes doivent  refuser ce déshonneur – leur déshonneur – en repoussant les 

mollahs du terrorisme, les idéologues du fascisme islamique. Car tel est leur véritable intérêt. » 

 

"Les êtres humains perdent leur humanité… quand ils deviennent complices du crime à travers leur 

silence" 

 

« Les êtres humains perdent une grande part de leur humanité quand ils deviennent complices du crime à 

travers leur silence, et quand ils ne respectent et n’acceptent pas l’’autre’ minoritaire. » 

 

« L’Irak sans ses chrétiens et ses minorités est un Irak condamné à se flétrir. Le Tigre et l’Euphrate 

s’assècheront. L’Irak mourra dans le déshonneur. » 

 

« Nous ne laisserons pas notre bel Irak mourir : la terre des deux fleuves, la terre de Mésopotamie, d’Assyrie, 

de Babylone, d’Akkad, de Médée et de Ninive. » 

 

« Ainsi, les habitants de Mossoul et le gouvernement doivent coopérer et se rassembler contre les fascistes 

criminels, obscurantistes et terroristes, dépourvus de toute conscience humaine ; ils doivent les frapper et les 

éradiquer de  notre belle ville… » 

 

« [Les habitants de Mossoul doivent] s’élever pour défendre les chrétiens » 

 

« [Ils doivent] s’élever pour défendre les chrétiens, pour l’Irak, pour Mossoul, pour l’ancienne Ninive, pour 

les minorités, pour l’humanité, pour la tolérance, pour la démocratie, pour que les femmes, les enfants, les 

hommes puissent [vivre conformément aux] Droits de l´Homme ; ils doivent s’élever pour protéger la science, 

les arts, la beauté, la justice et le plaisir de vivre. » 

 

« Les habitants de Mossoul doivent, avant tout chose, s’élever pour eux-mêmes et repousser le déshonneur : 

ils doivent refuser le crime de cette [nouvelle] campagne d’Anfal contre les chrétiens. » (6) 

 

(1)   Al-Mada, Irak, 11 octobre 2008 ; Al-Sabah, Irak, 15 octobre 2008 

 

(2)   Al-Sabah, Irak, 12 octobre 2008 

 

(3)   Al-Mada, et Al-Sabah, Irak, 17 octobre 2008 

 

(4)   Al-Sabah, Irak, 17 octobre 2008 

 

(5)   Al-Ahali, Irak, 15 octobre 2008 

 

(6)   La campagne d’Anfal fut conduite par le régime de Saddam Hussein contre les peshmergas et les civils 

kurdes dans les années 1980, conduisant à la mort de dizaines de milliers de personnes et à de larges 

destructions. Le nom de cette opération fut tiré de la sourate coranique Al-Anfal 8, qui inclut des versets 

consacrés à la lutte contre les infidèles. 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau