ISLAM-CHRETIENTE - LAICITE

 

Islam - Un cardinal se réveille 

 

Vendredi 27 mars 2009 

 

Michel Garroté, Quito, Equateur, vendredi 27 mars - Cela fait deux ans que nous demandons sur ce 

blog la réciprocité entre d'une part, juifs et chrétiens (c'est le cas depuis longtemps) ; et d'autre part, 

musulmans (ce n'est toujours pas le cas). Le Cardinal Tauran lirait-il, depuis peu (en cachette), 

drzz.info ? Voyez ci-dessous. 

 

Le card. Tauran invite à la réciprocité entre chrétiens et musulmans 

 

ROME, Vendredi 27 mars 2009 (ZENIT.org) - Les chrétiens devraient pouvoir avoir leurs propres lieux de 

culte dans les pays à majorité musulmane, tout comme les fidèles de l'islam ont le droit de prier dans les 

mosquées dans les pays à majorité chrétienne. C'est ainsi que le cardinal Jean-Louis Tauran, président du 

Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, a synthétisé le « principe de la réciprocité » en ouvrant à 

l'université de la Sainte Croix, à Rome, un congrès international de deux jours sur le thème ‘liberté religieuse 

et droits de l'homme'. L'Osservatore Romano a rapporté ses propos dans son édition du 27 mars. 

 

Selon le quotidien du Saint-Siège, tout en « rappelant dans un contexte très précis - l'Arabie Saoudite - 

l'absence de lieux de culte chrétiens, le cardinal a souhaité que l'Eglise précise le sens authentique de la 

réciprocité dans le domaine du dialogue interreligieux ». Le cardinal Tauran a aussi souhaité « des normes 

claires qui sanctionnent avec précision les domaines d'application d'un tel principe, les limites infranchissables 

à sauvegarder dans les pays de tradition musulmane, ainsi que les chemins à parcourir là où les catholiques 

souffrent de situations de difficultés injustes ». 

 

Selon le cardinal Tauran, trois aspects caractéristiques du magistère de Benoît XVI peuvent être indiqués : « la 

continuité avec les indications de ses prédécesseurs ; une plus grande insistance sur la nécessité de la 

réciprocité, en particulier en relation avec les rapports entre Eglise et islam ; la corrélation entre le thème de la 

réciprocité et celui de la compréhension mutuelle, incluant aussi des questions clés comme le problème de la 

liberté religieuse », a encore rapporté L'Osservatore Romano. Si Benoît XVI a parlé du principe de réciprocité 

- « et cela est sans aucun doute un progrès », a ajouté le cardinal Tauran, « aujourd'hui, on ne dispose pas 

d'une illustration approfondie d'un tel principe, ni d'indications concrètes pour son application dans le 

domaine des libertés fondamentales et en particulier de la liberté religieuse ». 

www.libertyvox.com 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau