LA FEMME EN DAR EL-ISLAM

 

LA FEMME EN TERRE D'ISLAM  - DAR EL- ISLAM

 

La femme dans l’islam

 

Comment traiter ses épouses

 

« Vos épouses sont pour vous un champ de labour ; allez à votre champ comme et quand vous le voulez, et œuvrez pour vous-mêmes à l’avance. » (sourate 2, verset 223)

 

« Admonestez celles dont vous craignez l’infidélité, reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les ; mais ne leur chercher plus querelle si elles vous obéissent » (sourate 4, verset 34)

 

« Que la femme cherche la satisfaction de son mari en tout… qu’elle ne sorte pas sans son autorisation et, s’il le lui autorise, qu’elle sorte en cachette… et prenne les sentiers et les endroits les plus déserts, éviter les souks, prendre garde à ce qu’un étranger n’entende sa voix ni ne la reconnaisse, ne pas s’adresser à un ami de son époux même par besoin ».

Et leurs artifices sont immenses et leur mal est nocif ; elles sont immorales et petites d’esprit » - Ghazali (m. 1111). [De là le voile intégral, qui permet de sortir sans être reconnue]

 

Supériorité masculine juridique

« Les hommes ont l’autorité (qawwama) sur les femmes à cause de l’excellence que Dieu a donné aux uns sur les autres, et à cause de la dépense qu’ils font de leurs biens » (sourate 4, verset 34)

 

Faites témoigner deux témoins d’entre vos hommes ; à défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d’entre les témoins que vous agréez, de sorte que si l’une s’égare, l’autre puisse lui rappeler ». (sourate 2, verset 282)

 

« Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils une part équivalente à celle de deux filles ». (sourate 4, verset 11)

 

Polygamie et esclaves

« Il vous est permis d’épouser deux, trois, ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais si vous craignez de n’être pas juste avec celles-ci, alors une seule ou des esclaves que vous possédez » (sourate 4, verset 3)  [Littéralement « ceux que votre main droite possède » = prisonnières de guerre à l’origine, et par la suite faisant partie du patrimoine de leur maître.]

 

« Par recherche de ce qu’offre la vie immédiate, ne forcez pas vos femmes-esclaves à la prostitution, au cas où elle aurait fait vœu de chasteté. Mais envers quiconque les force, alors Allah, après qu’elles aient été forcées, sera absoluteur et miséricordieux » (sourate 24, verset 33). [Le proxénète est automatiquement absout, annulant l’interdit de  prostituer les femmes]

 

Sanction du fornicateur et de la fornicatrice

« La fornicatrice et le fornicateur, flagellez chacun d’eux de cent coups de fouet » (sourate 24, verset 2).  [ Nota : Le concept de prostituée hallal se trouve dans le « nikah al-mutah » = le mariage de plaisir. Le client signe un contrat de mariage temporaire avec la prostituée, lequel peut durer de quelques heures à quelques jours. A l’expiration du délai, le couple n’est plus marié, et le « mari » doit payer une « dot » à sa « femme » ]

 

Mariages mixtes

« N’épousez pas les femmes associatrices [= les chrétiennes] avant qu’elles ne croient ; une esclave croyante vaut mieux qu’une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas vos filles aux associateurs avant qu’ils n’aient cru ; un esclave croyant vaut mieux qu’un associateur même s’il vous enchante. » (sourate 2, verset 221)

ASSOCIATEURS = L-MUSHRIKÎNA = LES CHRETIENS qui associent (CHARAKA) à Allah, l'UNIQUE, Jésus et Marie, péché impardonnable dans le Coran - sourate 5 versets 72-73 et sourate 9 verset 5

« Vous sont permises les femmes vertueuses d’entre les croyantes, et les femmes vertueuses d’entre les gens qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur donnez leur mahr avec contrat de mariage, non en débauchés ni en preneurs d’amantes ». (sourate 5, verset 5)

[En pratique, le mariage d’un musulman avec une chrétienne est toléré, puisqu’automatiquement les enfants seront musulmans. Par contre, le non-musulman doit obligatoirement se convertir à l’islam avant d’épouser une musulmane].

 

Vêtements

« Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de ramener sur elle leur grands voiles ; elles seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées » (sourate 33, verset 59). [ La femme non-voilée peut donc être offensée impunément].

 

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures » (sourate 24, verset 31)

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau