LA REPUBLIQUE MACONNIQUE

 

En 1848, le franc-maçon Garnier-Pagès avait déclaré : 

« La République a ses racines dans la Maçonnerie et la Maçonnerie est la République secrète. » 

 

Cent vingt ans plus tard, le Grand Maître de la maçonnerie française Jacques Mitterrand a repris cette phrase 

et a ajouté 

« Ceci ne comporte pas seulement l'adhésion au droit de l'auto-détermination selon le principe créé par nous 

mais signifie aussi servir la République, et ceci demande aussi, dans notre monde occidental, la rébellion 

contre les forces de la réaction incarnée par l'Eglise catholique romaine. 

Nous ne nous contenterons pas d'être - à l'intérieur de nos temples - la République secrète : 

Nous sommes en même temps l'Anti-Eglise. » 

 

Pour la F. M., 

« Elle (la dignité de l'homme) s'exprime par le fait que l'homme n'obéit à aucune autre loi sinon à celle 

qu'il se donne sur le moment. » 

 

« Le Grand Maître de la Grande Loge des  francs-maçons libres et acceptés dُItalie, Fabio Venzi, a révélé 

début août (2006) que la Loge AEneas Silvio Piccolomini, du nom du pape PIE II, venait de se doter pour 

vénérable dُun prêtre catholique. » Faits et Documents du 01 septembre 2006 - Fideliter N° 170. 

 

On peut aussi admirer une déclaration de Roger Dachez, président de lُInstitut maçonnique de France, dans 

Le figaro du 29 septembre 2006 : 

« LُEurope maçonnique a existé bien avant lُEurope institutionnelle. Si un ensemble géopolitique de vingt 

cinq pays peine à se structurer et se cherche des « racines », il en trouvera dُ'évidentes dans le message 

intellectuel, spirituel et humaniste que transmet la franc-maçonnerie depuis trois siècles. Que les dirigeants de 

toutes les nations concernées parviennent  à placer sous cette égide la nouvelle cité européenne, tel est lُ espoir 

de tous les francs-maçons. » Fideliter N° 170 

 

Dans la même veine, cette remarque classique, mais malheureusement vraie, dُ Alain Bauer, ancien Grand 

Maître du Grand Orient, dans Le Monde du 6 septembre 2006 : 

« Le Grand Orient a été lُ Eglise et le parti de la République et a construit la boite à outils de la citoyenneté. 

Franc-maçonnerie rime avec démocratie. » Fideliter N° 170 

 

E. Lennhoff,  maçon anglais, écrivait en 1180: 

« Parmi les ecclésiastiques également, qui ont été fonctionnaires de la Grande Loge britannique, toutes les diverses confessions sont représentées, 

à l'exception  du catholicisme. » 

 

Les maçons Lennhoff et Posner disent de Baphomet. 

«Nom d'une horrible image démoniaque dont la vénération a été reprochée aux Templiers. » 

 

« L'abandon de la vérité représente l'essence spécifique de notre crise. » Cardinal Ratzinger. 

 

« Le serpent inspirateur de désobéissance, d'insubordination et de révolte fut maudit par les anciens théocrates 

alors qu'il était en honneur parmi les initiés. (...) Rendre semblables à la divinité, tel était l'objet des anciens 

mystères. (...) de nos jours le programme n'a pas changé. » Le F. Oswald Wirth, grand initié dans : Le livre du 

Compagnon, p. 74 

 

Déclaration du Député LEROY à la Chambre dans la séance du 10 décembre 1998 : 

« Il faut s'assurer que les valeurs fondatrices de la République, la laïcité au premier chef, sont bien inculquées 

aux enfants ... L'école de la République se doit de réagir au développement d'enseignements dogmatiques. 

Seule, l'école républicaine permet de transmettre l'esprit des Lumières face à l'obscurantisme. » 

 

FSSPX - lettre aux amis et bienfaiteurs N° 62 

 

« Mon but est d'organiser l'humanité sans Dieu et sans roi. », 

« Nous avons promis la neutralité religieuse, nous n'avons pas promis la neutralité philosophique, pas plus que 

la neutralité politique. » 

Les lois de 1901 et 1905 sont l'application de cette pensée anti-chrétienne. Jules FERRY 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau