LA VERITE SUR NELSON MANDELA

LA  VERITE  SUR  NELSON  MANDELA  

 

Nelson Mandela, l'icône communiste des temps modernes 

 

Nelson Mandela, l'icône communiste des temps modernes 

dans Afrique, International / Par Pierre-Alain Depauw / le 10 décembre 2013 à 10:57 / 

 

 

Médias-Presse.Info avait déjà évoqué les liens entre Mandela, le communisme, le terrorisme et le racisme 

anti-blanc. Des informations à ce sujet sont confirmées ces jours-ci. 

 

Alors que cette rumeur avait toujours été démentie jusqu'à présent, l'ANC (Congrès National Africain) et le 

SACP (parti communiste sud-africain) ont confirmé que Nelson Mandela avait été membre du comité exécutif 

central du parti communiste sud-africain. 

 

Cette question a longtemps fait débat parmi les historiens et analystes politiques. Les directions de l'ANC et 

du SACP ont convenu que cet élément avait toujours été démenti pour des « raisons politiques » à une époque 

où le communisme effrayait une grande part de l'opinion publique en raison de ses massacres internationaux. 

 

« Lors de son arrestation, en août 1962, Nelson Mandela était non seulement un membre du Parti communiste 

sud-africain alors clandestin, mais également membre du comité central de notre parti. », a déclaré le SACP 

dans un communiqué de presse qui conclut que Mandela est resté « un ami proche des communistes jusqu'à 

ses derniers jours ». 

Ce qui n'empêchera bien sûr pas tous les représentants du nouvel ordre mondial de s'incliner devant sa 

dépouilleق 

Sur la signification occulte de la faucille et du marteau, cliquer sur le lien ci-dessous : 

 

articles liés 

 

Nelson Mandela, le premier président noir d'Afrique du Sud, est décédé le 5 décembre à 95 ans. Toute la 

presse occidentale salue un grand homme qui a ضuvré toute sa vie pour les droits de l'homme, contre le 

racisme. Le parti politique ANC est présenté comme le parti démocratique qui permet de faire évoluer la 

population d'Afrique du Sud et est cité en exemple par nos médias. Nelson Mandela laisse un pays rongé par 

le crime et la pauvreté. Les médias occidentaux, comme dans un déni de réalité au moment de la mort de 

Nelson Mandela, même si l'ANC dit combattre le racisme, le chauvinisme tribal, le sexisme, l'intolérance 

religieuse et politique, oublient de parler des massacres de fermiers blancs et de la population blanche dans le 

pays et des meurtres entre Africains. Il ne faut pas toucher au joli décor autour de l'image de Nelson  Mandela. 

En Nouvelle-Zélande ou en Australie, par  contre, les conversations sur la situation catastrophique de l'Afrique 

du Sud sont courantes car la population blanche trouve refuge dans ces deux pays. En Europe, c'est le silence 

sur une dure réalité très sanglante pour ne pas parler de la situation de la minorité blanche dans ce pays. 

 

Lire la suite: 

 

 

http://www.dreuz.info/2013/12/le-parcours-de-mandela-netait-pas-blanc-comme-neige/ 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau