LAETAUNDUS

 

LAETABUNDUS 

 

Débordant de joie 

Quُil exulte le chجur fidèle ! Alleluia 

Le Roi des rois, 

Cُest le lit dُune Vierge (intacte) 

lُa donné, Chose admirable. 

Lُenvoyé du dessein divin 

Est né de la Vierge, 

Soleil né dُune étoile. 

Un soleil qui ne connaît pas de couchant 

Etoile toujours éclatante, 

Toujours lumineuse, 

Tout comme lُastre produit le rayon lumineux, 

Ainsi la Vierge met au monde Son Fils; 

 

Tout comme le rayon nُaltère pas 

La splendeur de lُastre, 

Le Fils nُaltère pas la virginité de sa Mère. 

 

Le cèdre élevé du Liban 

Est façonné par le brin dُhysope 

Dans notre vallée. 

 

Le Verbe du Très-Haut, Celui qui Est 

Est entré dans un corps 

Il a pris chair. 

 

Isaïe lُavait annoncé, 

La Synagogue sُen souvient, 

Pourtant son aveuglement 

Nُa pas encore pris fin. 

Si elle ne veut pas croire 

Ses propres prophètes, 

 

Quُelle aille donc voir les prédictions 

Du livre de la Sibille des païens. 

 

Toi qui te prives du bonheur, 

Approche-toi. Crois, ou tu passeras, 

Pourquoi serais-tu condamnée, 

Humanité choisie ? 

 

Celui que lُEcriture annonce, 

Regarde-le Nouveau-Né ; 

Cُest lui que la jeune Mère 

Vient de mettre au monde. 

 

Sources : CEP ق 4, rue de Beauvais ق 91410 St Cyr sous Dourdan 

 

s.cep@wanadoo.fr 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau