MGR PAVY - ARCHEVEQUE D'ALGER

 

 

Monseigneur Louis Pavy, un évêque très remonté 

 

En 1853, l   évêque d   Alger, Monseigneur Louis Pavy, était très, très remonté lors du sermon de carême : 

 

   Celui qui prétend être le prophète d   Allah devrait avoir des lettres de créances, c   est-à-dire la prophétie, les 

miracles et l   intégrité de l   ensemble de sa vie“ Rien de tout cela se trouve chez Mahomet, cet homme de 

pillage et de sang qui prêche sa doctrine à  coup de cimeterre, en promenant la mort sur un tiers du globe alors 

connu. (“) 

 

4 ou 5 chapitres du Coran sont assez agréablement tournés, j   en conviens; mais“ qu   est-ce que peuvent faire 

5 chapitres pour racheter les prodigieuses  niaiseries, les maximes jetées sans ordre, les hiéroglyphes bizarres, 

les non-sens habituels et les flagrantes contradictions qui remplissent les 114 chapitres de ce tome indigeste ? 

 

[“] Dans le Coran je n   ai rien trouvé de bien neuf. Presque tout, excepté les infamies, y est emprunté et 

contrefait. [“] Parce que Jésus s   était choisi 12 apôtres parmi les fidèles, Mahomet en choisit 12 parmi ses 

sectateurs, ce qui l   a fait appeler par un écrivain du Moyen Age le    copieur de Dieu   .   “ 

 

A la place de la simplicité, de la douceur,  de la bénignité, de l   esprit de paix et de pardon, de la pauvreté 

volontaire, de l   humilité, de l   amour des souffrances de Jésus, vous voyez éclater dans Mahomet la duplicité, 

la cruauté, la soif des jouissances, du butin, de la domination, de la vengeance et de l   orgueil, à leur 

paroxysme le plus élevé. 

 

Pourquoi suis-je obligé de taire ses 21 épouses qu   il se donne après s   être engagé à n   en avoir que 4, sans 

compter ses 4 concubines, et cette infâme loi qui lui accorde toute femme musulmane dont le coeur se sentira 

incliné vers lui, fût-ce une fillette de 8 ans ? [“] 

 

Le Coran exprime, en de pompeuses paroles, les grandes idées des vertus naturelles, et lâche en même temps 

ouvertement la bride aux penchants les plus violents et les plus sulfureux [“] 

 

Mahomet emprunte à chacune des religions existantes à son époque une portion de ses doctrines, et de cet 

amalgame incohérent qui prétend ménager le Chrétien, le juif, le sabéen, l   idolâtre, il forme son symbole et 

lui donne pour suprême couronnement son aphorisme:    Il n   y a de Dieu que Dieu, et Mahomet est son 

prophète   “ Il se fonde sur l   amalgame des doctrines, et se couronne par l   orgueil de la personne. 

 

Son dieu unique est le plus cruel des tyrans, [“] un dieu sans coeur; il n   aime pas, et ne demande pas qu   on 

l   aime! 

 

Le dieu de Mahomet change l   éternelle beauté du ciel en un lieu de prostitution, dont les orgies dépassent en 

lubricité multiple et stérile tout ce que l   idolâtrie elle-même, dans ses conceptions les plus abjectes, avait pu 

rêver [“] 

 

Le dieu de l   islam, c   est un être tellement immonde, en sa complaisante faiblesse, que si l   autorité chargée 

de la garde des m   urs rencontrait dans nos rues quelque chose de semblable, elle devrait à l   instant l   arrêter 

et le dérober aux yeux d   un public, hélas, pourtant si facile! Et ce serait là le vrai Dieu? 

 

La morale de l   islam est l   association du sang à la volupté, la guerre à l   infidèle, guerre permanente, guerre 

qui doit durer jusqu   à leur entière extermination ou soumission au tribut. 

 

En lisant le Coran, je n   ai rien appris, et le musulman, j   en suis sûr, n   y apprend, lui, qu   à répéter de 

creuses et de vides formules. -> 

Commentaires (1)

ElvaWmo
https://www.sfbi.com/store/buy-real-viagra

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau