PAN-ISLAMISME

PAN-ISLAMISME

ISLAM  LE SOMBRE AVENIR

 

« Tout au long de l'Histoire, l'immense expansion musulmane s'est effectuée par la guerre sainte, les massacres, l'intolérance, la volonté de conquérir, de diriger, de s'imposer, par la colonisation » (Jean-Paul Roux, historien français spécialiste du monde turc)

C'est, en réalité, par la voix du cheik El Bachir el Ibrahimi, président de l'association des oulémas d'Algérie, que le 1er novembre 1954, au Caire, les islamistes ont déclaré, via la France, la guerre au monde occidental en ces termes :

« Le combat est engagé sur le territoire algérien, contre la France, pour le triomphe de l'arabisme et de l'islam ».

En clair, c'est le combat de l'arabisme universel et de l'islam qui fut engagé contre la France, l'Occident et la chrétienté, ce jour-là, dans une totale incompréhension des analystes politiques et que l'Etat islamique (EI) ne fait que poursuivre aujourd'hui

« Les Français qui n'ont pas voulu de l'Algérie française auront un jour la France algérienne » a écrit dans son livre, « d'une Résistance à l'autre », Georges Bidault, l'ancien chef du Conseil National de la Résistance. Il reprenait là, en quelque sorte, cette déclaration du redoutable chef du FLN qu'était Larbi ben M'Hidi, déclaration lancée à la face des parachutistes français venus l'arrêter en 1957 lors de la « bataille d'Alger » :

« Vous voulez la France de Dunkerque à Tamanrasset ?

Je vous prédis, moi, que vous aurez l'Algérie de Tamanrasset à Dunkerque ».

Il a fallu attendre un demi-siècle et les atrocités de l'EI répliques de tant d'autres commises par le FLN- pour que cet aspect-là des choses, cette dimension ethno-religieuse, soit prise en compte par ceux qui travaillent sur les mouvements d'indépendance en Afrique du Nord et sur la guerre d'Algérie. Celle-là ne pouvait être que « juste et bonne » pour les rebelles algériens et c'est donc un regard idéologique bienveillant qui fut d'abord porté sur la guerre faite par le FLN à la France. Les crimes du FLN, le massacre au faciès des Européens (notamment le génocide du 5 juillet 1962 à Oran où près de 3000 d'entre eux furent massacrés dans des conditions effroyables et dans la plus méprisable indifférence de la Métropole) ont été oubliés dans les poubelles progressistes de l'histoire grâce aux bons conseils dispensés par Jean Paul Sartre dans sa préface aux

« Damnés de la terre » de Franz Fanon :

« Un bon européen est un colon mort, lui, sa femme et ses enfants », écrivait en l'occurrence l'auteur des « Mains sales ».

En 1968, Abdallah Ghochach, juge suprême du Royaume hachémite de Jordanie s'exprimait en ces termes :

« Le Djihad a été légiféré afin de devenir un moyen de propagation de l'Islam. En conséquence, les non-musulmans doivent venir à l'Islam soit de leur plein gré, soit de force par la lutte et le Djihad La guerre est la base des relations entre les musulmans et leurs adversaires. »

 

ARABIE SAOUDITE

La charia encadre arbitrairement la vie des Saoudiennes : Elles ont besoin d'un tuteur pour travailler, voyager, se marier et même pour pouvoir se faire ausculter par un médecin. Elles n'ont pas, non plus, le droit de conduire ou d'assister à des matchs de football. En termes d'égalité des sexes, le royaume se classe à la 130e place sur 142... Et quand Christine Lagarde, la puissante Présidente du FMI, se complait à faire l'éloge d'un vieux roi décédé : « Le roi Abdallah d'Arabie Saoudite était un grand défenseur des femmes » on se dit que, vraiment, la bêtise est tonitruante. En d'autres termes, quand les ignares diplômés prolifèrent, la bêtise fleurit joyeusement

 

José CASTANO

http://popodoran.canalblog.com/

Lire aussi : LA LETTRE DE VERITAS N° 161    2012

Les accords d'Evian :

« La France est en état de péché mortel. Elle connaîtra un jour le CHÂTIMENT » Maréchal Juin après EVIAN

 

Wladimir POUTINE a déclaré :

« La France deviendra bientôt la colonie de ses anciens colonisés ! »

Veritas    BP 21    31620- FRONTON

www.comite-veritas.com

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau