PARADIS ET ENFER

PARADIS  ET  ENFER  

 

Paradis et enfer dépendent de la façon dont nous accueillons l'amour de Dieu. 

 

"Répondons-nous à l'amour de Dieu par l'amour ou par la haine ? 

 

Telle est la question cruciale. 

Et cette différence dépend entièrement de nous, de notre liberté, du choix que nous faisons librement au plus 

profond de nous-même. Cette liberté parfaite n'est pas influencée par des conditions extérieures ou des 

facteurs internes de notre nature matérielle et psychologique, parce qu'elle n'est pas un acte extérieur mais une 

attitude du for intérieur, jaillie du fond de notre c   ur et déterminée non par nos péchés mais par notre réaction 

face à nos péchés, comme le montre clairement le passage du publicain et du pharisien et celui des deux 

larrons crucifiés avec le Christ. Cette liberté, ce choix, cette disposition intérieure envers notre Créateur 

constitue le c oeur de notre personnalité éternelle, le plus profond de nous-mêmes, ce qui nous fait être ce que 

nous sommes ; c'est là notre visage éternel -clair ou sombre, aimant ou haïssant. 

Non, mes frères, malheureusement pour nous, le paradis ou l'enfer ne dépendent pas de Dieu.  

S'ils dépendaient de Dieu, nous n'aurions rien à craindre. Nous n'avons rien à craindre de l'Amour. Notre salut 

ne dépend pas de Dieu, il dépend exclusivement de nous - et telle est la tragédie. Dieu nous veut à Son image, 

éternellement libres. Il nous respecte absolument dans Son amour. Sans respect, on ne peut parler d'amour. 

Nous sommes hommes parce que nous sommes libres ; sans liberté, nous serions des animaux intelligents, pas 

des hommes. 

Dieu ne nous retirera jamais ce don de liberté qui nous fait ce que nous sommes, ce qui veut dire que 

nous resterons toujours ce que nous choisissons être, amis ou ennemis de Dieu. 

A ce niveau profond de notre être, il n'existe pas de changement. Dans cette vie-ci, il peut y avoir des 

modifications plus ou moins profondes dans notre façon de vivre, notre caractère, nos croyances, mais tous 

ces changements ne sont que l'expression dans le temps de notre moi éternel le plus profond, qui est éternel 

dans toute la  portée du terme. C'est pourquoi le paradis et l'enfer aussi sont éternels. Ce que nous sommes 

vraiment ne change pas. Nos traits passagers et l'histoire de notre vie dépendent de plusieurs facteurs 

superficiels qui s'évanouissent avec la mort, mais notre vraie personnalité n'est pas superficielle et ne dépend 

pas de ce qui change et de ce qui s'évanouit. 

Il s'agit de notre être véritable, qui demeure avec nous dans le sommeil du tombeau et qui sera notre 

vrai visage à la résurrection. Il est éternel." 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau