SAINT AUGUSTIN ABRAHAM - MAMBRE

Saint  AUGUSTIN  -  ABRAHAM  -  MAMBRE  

 

MUHAMMAD ET LES CHRETIENS 

 

En introduction au chapitre : 

Muhammad et les chrétiens, 

 

rappelons un point commun de doctrine entre juifs et musulmans. 

 

Les deux religions reconnaissent lلunicité de Dieu. Les juifs fidèles à leur tradition sont ancrés dans 

lلadoration de leur Dieu unique. Mais il existe dلautres Juifs qui repoussent lلessentiel de leur religion : ce 

sont les chrétiens. Ils acceptent le Dieu de Moïse mais ils lui donnent un fils ! Les chrétiens sont des juifs qui 

sلopposent aux autres juifs. Le christianisme serait une malversation du judaïsme. 

 

« Louange à Dieu (Yahweh) qui a fait descendre sur son serviteur (Moïse) lلEcriture et nلy mit point de 

tortuosité, mais la fit droite pour avertir dلune calamité sévère venant de Lui et annoncer aux croyants (les fils 

dلIsraël) qui accomplissent les ”uvres pies, quلils auront une belle récompense    pour avertir ceux qui disent 

(les chrétiens) que Dieu (Yahweh) a pris un fils. » S. 18, 1-4 

 

« Nous avons donné lلEcriture à Moïse. » (S. 41, 45) 

 

mais les chrétiens en déclarant Fils de Dieu, Jésus fils de Marie, se sont mis en opposition avec elle.  Et 

cependant, il nلy a sur ce sujet aucune discussion possible. Yahweh a déclaré depuis longtemps quلil était le 

seul Dieu, les Ecritures le prouvent. (S. 45, 16.) 

 

La Bible parle dلun Dieu Unique quoi que lلon trouve en prémisses le mystère de la Sainte Trinité, exemple 

lلapparition de trois hommes à Abraham à Mambré. Genèse. 18. 

(En opposition, S. 3, 67 : « Abraham nلétait pas au nombre des associateurs. » 

 

Souvenez-vous de ce que disait le grand théologien, St Augustin, évêque dلAnnaba, commentant ce 

chapitre 18 de la Genèse : 

 

« Le Seigneur apparut un jour à Abraham en la vallée de Mambré. Abraham ayant levé les yeux, trois 

hommes parurent près de lui. ..Et il se prosterna en terre et dit : Seigneur, si jلai trouvé grâce devant tes yeux, 

ne passe pas  la maison de ton serviteur. » 

 

En méditant  ces paroles, St Augustin sلécrie : 

 

« Il en a vu trois, et ne les nomme pas Seigneurs (au pluriel) mais Seigneur au singulier parce que la Trinité 

est bien de trois personnes, mais il nلy a quلun seul Seigneur Dieu. » (Contra Maximum, III, c. XXVI) 

« Faisons lلhomme à notre image et à notre ressemblance. » Gen.1, 26 

 

Dieu parle et pourtant il emploie le pluriel: 

 

« Faisons   .notre   » 

Dلaprès St Jean Chrysostome, discours sur la Genèse 1, 26 : 

 

« Mais qui est alors celui à qui il dit : اFaisons lلhomme !ل 

Le conseiller admirable, le puissant, le Dieu fort, le régent de la paix, le père du siècle futur, le fils unique 

Lui-même de Dieu   Car il ne dit pas :لà mon image et à ton imageل, ou : اà mon image et à votre imageل, 

 

mais : 

 

اselon notre image et notre unique ressemblanceل. 

 

Or il nلy a pas une seule image de Dieu et des anges, ni une seule ressemblance. Car comment lلimage et la 

ressemblance du maître et des serviteurs peut-elle être unique ? » 

 

Le Christ a relevé lui-même la parole : 

 

« Le Seigneur a dit à mon Seigneur : اAssieds-Toi à ma droite, jusquلà ce que je pose tes ennemis comme 

escabeau à tes pieds.ل » Ps. 109, 1. 

 

Le « siège à la droite » qui revient plus dلune fois dans le Nouveau Testament, signifie « la souveraineté du 

Fils, sa filiation par nature, et son égalité dلhonneur avec le Père. » 

St Jean Chrysostome, homélie 71 sur St Matthieu. 

 

« Le Seigneur mلa dit : 

 

اTu es mon Fils, cلest moi qui tلengendre aujourdلhui.ل » 

Psaume 2, 7. 

 

Rappellerai-je que le message coranique reconnaît les psaumes de David ? 

S. 17, 57 ف 21, 105. 

 

Ce psaume est chanté à lلIntroït de la messe de Minuit. Lire aussi le Psaume 44. 

 

La Sagesse ou Esprit-Saint. 

 

« Avant les siècles, le Seigneur Mلa fondé au commencement   .(   ) Lorsquلil disposait le ciel, Jلétais avec 

Lui   (   ) Tous les jours, à tout moment. Je  me réjouissais devant sa face, lorsquلayant achevé lلunivers, Il se 

réjouissait et éprouvait de la joie dans les fils des hommes. » Proverbes 8, 23-31 

 

Pour plus de détails sur le Mystère de la Sainte Trinité, il est possible de se reporter au livre du Père Georges 

HABRA, (né à Halifax) : La foi en Dieu Incarné, Tomes 1 et 2. 

 

« Ecoute, Israël ! lلEternel notre Dieu, lلEternel est unique. » 

Deut. 6, 4 

 

« Car qui est Dieu, si ce nلest lلEternel. » 2 Samuel 22, 32 ف 1 Samuel 2, 2 

« Nous avons un seul Père, Dieu. » Jean 8, 41 

 

Article posté ce dimanche de la Fête de la Très Sainte Trinité. 

 

Evangile de ce dimanche: 

 

"Et Jésus s'approchant leur parla ainsi: 

'Toute puissance m' été donnée dans le ciel et sur la terre. Allez donc, enseignez toutes les nations, 

les baptisant au nom du Père, du fils et du Saint-Esprit, 

 

leur apprenant à observer tout ce que je vous ai commandé. 

Et Moi, je suis avec vous toujours jusqu'à la fin du monde." 

Matthieu 28, 18-20 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau