VERSETS ABROGES ET ABROGEANTS

 

Un correspondant mلa écrit : 

 

« Votre assertion est incorrecte, les versets dits "tolérants" n'ont absolument pas été abrogés/remplacés par 

ceux dit "guerriers". 

Pour en savoir plus à cet égard: 

 

 

Fin de citation 

 

Ma réponse : 

 

Permettez-moi de me reporter à l'excellent ouvrage de Mme Anne Marie DELCAMBRE : 

 

SOUFI OU MUFTI - Editions DDB 

 

Vous trouverez l'analyse de ce livre sur ce présent blog sous la rubrique : SOUFI ou MUFTI 

Cette professeur d'arabe est titulaire de deux doctorats. 

Ses connaissances sont certaines et en plus son chapitre 

 

"ABROGATION ?" vient confirmer ce qu'a écrit le Père Blanc, chapitre : AFN 4 en 1915 à Alger. 

Je cite Mme DELCAMBRE page 27, ce qui ne vous dispense pas de lire le livre. 

 

"Le principe du verset abrogeant (nâsikh) et du verset abrogé (mansûkh) est inscrit dans le Coran 

lui-même. 

 

Sourate 2, verset 106 ( la sourate 2 est médinoise, la 87° révélée): 

 

"Si Nous abrogeons un verset ou si Nous le faisons passer à l'oubli, Nous en apportons un meilleur ou un 

semblable. Ne sais-tu pas qu"Allah est omnipotent?" 

 

Déjà la sourate 16, verset 101 mentionne cette abrogation (la sourate 16 est mecquoise, la 70° révélée) 

 

"Quand Nous remplaçons un verset par un autre - et Allah sait mieux ce qu'il fait descendre -ils disent :"Tu 

n'est qu'un menteur" Mais la plupart d'entre eux ne savent pas." 

 

Vous pourrez continuer la lecture du Coran : 

 

avec la sourate 22 médinoise - 103 ° révélée - verset 52 

avec la sourate 9 médinoise - verset 29 

 

Donc lisons : Soufi ou mufti 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau