INTEGRATION - NOËL

INTEGRATION ???

LES FETES DE NOËL 

 

                Les musulmans venant s’installer en France peuvent-ils s’intégrer à la société française ? Ont-ils le droit de s’intégrer à notre société occidentalisée ? Exemple quelle doit-être leur conduite à l’occasion de la fête de Noël ?

Il n’est pas permis de participer aux fêtes des mécréants pour les considérations suivantes :

1) Premièrement, parce que cela relève de l’assimilation. Or celui qui s’assimile à un peuple leur est assimilable (rapporté par Abou Dawoud et déclaré par al-Abbani (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde)  (Sahih d’Abou Dawoud, 2/761). Ce qui constitue une grave menace. / Abd Allah ibn Amr ibn al-As a dit :

« Celui qui s’installe sur la terre des polythéistes, (soit les chrétiens qui prient trois dieux, Allah, Jésus et le St Esprit ) célèbre leurs nourouzes et leurs festivals et persiste (dans son effort- de s’assimiler à eux) jusqu’à sa mort sera perdant au jour de la Résurrection.

2) Deuxièmement, la participation exprime l’affection et l’amitié qu’on leur porte. Or le Très Haut a dit : « ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres.. » (S. 5, 51) et : « ô vous qui avez cru ! Ne prenez pas pour alliés Mon ennemi et le vôtre, leur offrant l'amitié, alors qu'ils ont nié ce qui vous est parvenu de la vérité.» (S. 60, 1)

3) Troisièmement, la fête est une affaire religieuse et dogmatique ; elle ne relève donc pas des coutumes profanes d’après ce qu’indique le hadith : « Tout peuple a sa fête ; celle-ci est la nôtre. » Leur fête traduit une fausse croyance faite de polythéisme et de mécréance. (associateurs =al mouchrikînes,=les chrétiens qui associent à Allah Jésus et l’Esprit-Saint – lire S. 9, v.5)

4) Quatrièmement, «Ceux qui ne donnent pas de faux témoignages; et qui, lorsqu' ils passent auprès d'une frivolité, s'en écartent noblement »

(S. 25, 72). L’interprétation que les ulémas font de ce verset le rend applicable aux fêtes des polythéistes. Il n’est pas permis de leur offrir des cartes de vœux ni de les leur rendre ni de leur fournir des éléments nécessaires à leurs fêtes tels les fleurs, les sapins, les denrées alimentaires, le poulet et les gâteaux revêtant la forme d’une corne etc.

(www.islam-qa.com) "ALLAHOU ALEM" Qu'Allah nous guide dans la meilleure des voies, qu'Il donne la victoire aux musulmans ! »

« Quiconque prétend qu’il y a une religion sur terre autre que l’islam qui semble acceptable à Allah est un mécréant »

Ibn Taymiyya, un juriste syrien, très célèbre en islam (1263-1328) dit :

« Quiconque croit que les églises sont les maisons de Dieu, quiconque pense que les juifs et les chrétiens font des actes valables d’adoration est un mécréant .Quiconque croit que rendre visite aux juifs et aux chrétiens dans leur lieu de culte est un acte qui le rapproche de Allah est un apostat »

De cette fatwa il faut rapprocher une fatwa du 5 février 1993, empruntée à Bat Ye’or qui la cite dans son livre « Juifs et chrétiens sous l’islam. Les dhimmis face au défi intégriste ». Le cheikh Qubtan, professeur de droit musulman à Riyad avait répondu à la question « Est-il permis à un chrétien, dans une société appartenant à un musulman, d’avoir autorité sur des musulmans et d'être directeur?"

La réponse du mufti est claire : « L’autorité d’un non-musulman sur un musulman n’est pas permise, selon la parole d’Allah

« Allah ne donnera pas aux infidèles l’avantage sur les croyants (musulmans) » (S.4, 141). L’autorité d’un non –musulman est par conséquent en contradiction avec le texte des versets. Car le musulman qui doit obéir à celui qui le commande devient son inférieur.

« Une telle situation est inacceptable pour un musulman » (…). Notre conseil à ce directeur d’entreprise est de remplacer ce directeur infidèle (chrétien=associateur- mouchrikoun) par un musulman

A noter que les marocains naturalisés « français » conservent leur nationalité d’origine. Hassan II avait lui même affirmé ne pas croire à la francisation des immigrés.

« Je n’aimerais pas du tout que les Marocains fassent l’objet d’une tentative d’intégration car ils ne seront jamais intégrés. Ce seront de mauvais français. " Hassan II, 7/7, TF1, 16 mai 1993

 

Lu sur Riposte laïque : Voir blog : http://christinetasin.over-blog.fr :

M. Mota Amaral, dit textuellement ceci :

" Ainsi, les communautés musulmanes sont pleinement en droit de désapprouver leurs gouvernements si elles estiment que certaines politiques sont discriminatoires envers les musulmans en raison de leur religion. […] Même dans les Etats laïcs, le respect de religion et de la diversité religieuse est essentiel et le signe d’un comportement civique et éduqué. Offenser les croyances religieuses d’autrui peut être perçu comme du harcèlement, de la discrimination voire un crime »

http://www.torah-injil-jesus.com/pages/islam-contre-noel-et-yannayer.html

http://www.torah-injil-jesus.com/pages/fetes-chretiennes-noel-paques.html

http://www.torah-injil-jesus.com/pages/noel.html

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau