NOTRE-DAME DE LA MERCI (1)

Notre  Dame  de  la  Merci  (1)  

SAINTE MARIE DE LA MERCI (I) 

 

La Bienheureuse Vierge Marie est considérée comme l'inspiratrice de la fondation par saint Pierre Nolasque 

 

(1180 - 1245) de l'Ordre de la Merci. 

Saint Pierre Nolasque naquit près de Toulouse (France) vers 1180. 

A son adolescence sa famille s'établit à Barcelone (Espagne). 

 

Le premier témoignage de sa présence à Barcelone date de 1203, quand profondément attristé de voir 

en quel état misérables étaient réduits les chrétiens devenus esclaves des Maures, alors maitre  d'une 

grande partie de l'Espagne, il se fit marchand pour voyager facilement dans le territoire occupé et racheter à 

Valence trois cent esclaves avec ses propres deniers. 

 

Sa fortune épuisée, il s'unit à d'autres nobles et généreux jeunes gens, pour recueillir des dons et répéter 

chaque année le rachat de groupes d'esclaves. Malgré tous leurs efforts ils ne cessaient de voir augmenter le 

nombre des esclaves. 

 

La situation des esclaves, transportés en pays arabes, devint de plus en plus préoccupante pour Pierre 

Nolasque et ses compagnons, qui durant 15 années avaient opéré les rachats, dits "rédemptions", de 

milliers de chrétiens. 

 

Pierre, à ce point, songea à se retirer du monde pour mener une vie contemplative, se sentant impuissant à 

endiguer la situation. C'est lors d'une de ses nuits de prières, la nuit du 1er au 2 aout 1218 que la Vierge Marie 

lui inspira, éclairant son intelligence, de fonder un ordre religieux qui se dédia aux oeuvres de miséricorde, 

spécialement à la rédemption des esclaves, même au prix de la vie. 

 

Après en avoir parlé avec le jeune roi d'Aragon, Jean I, et avec l'évêque de Barcelonne Berenguer, le 10 aout 

 

1218, Pierre Nolasque constitua officiellement le nouvel ordre religieux, dans la cathédrale Sainte Croix de 

Barcelone, en prenant la règle de Saint Augustin. L'évêque donna pour habit aux jeunes gens du groupe un 

vêtement de laine blanche en hommage à la pureté immaculée de la Vierge Marie. 

 

D'après Antonio Borrelli 

 

www.santiebeati.it/dettaglio/71800 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau