LA SAINTE MESSE

LE SAINT SACRIFICE DE LA MESSE

« Le but de Notre Seigneur Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme, a été de s’offrir sur la croix. Il n’est pas venu pour autre chose. Et la messe, c’est la continuation de la Croix ; le but de Notre Seigneur est donc de continuer sa Croix par le Saint sacrifice de la messe jusqu’à la fin des temps. Il semble que beaucoup d’âmes l’ont oublié. Elles ont cherché la source des grâces dans de petites pratiques, dans la récitation de certaines prières personnelles, dans de petites dévotions à tels saints, à tels autres… C’est bien d’avoir des dévotions, mais ayons de la dévotion essentielle, la dévotion capitale et fondamentale de l’Église, de tous les saints : celle que Notre Seigneur nous a apportée. Il n’y a rien qui remplace le Saint sacrifice de la Croix. Aucune dévotion, même à la Sainte Vierge, ne peut remplacer le Saint sacrifice de la messe. Et justement, la Sainte Vierge nous pousse à venir à la Croix ; elle y est toujours présente. »

Pour beaucoup, cet exercice spirituel sera une découverte des beaux textes que l’Eglise nous présente comme moyen surnaturel de nous unir à ce divin Rédempteur ; pour d’autres, l’occasion leur sera donnée d’approfondir, de goûter même, la profondeur de la réalité d’un Dieu qui se donne à nous.

De plus, cette méditation silencieuse et intérieure prépare à la communion spirituelle, ou communion de désir, qui, aux dires des auteurs mystiques, accorde autant de grâces pour une âme fervente que la communion sacramentelle, reçue quelquefois sans intention droite.

Une autre faveur, reçue du Saint Esprit, consiste à trouver dans les prières de la messe tout l’enseignement de l’Eglise pour notre salut, et donc de ne point oublier les points essentiels de notre foi. Mgr Lefebvre n’hésite pas à nous le rappeler :  « Qu’est-ce que la messe ? Que représente-t-elle ? La messe est un catéchisme vivant. Ce que le catéchisme nous enseigne : le Credo, les commandements de Dieu, les sacrements, les vertus chrétiennes, la prière du Pater ; tout cela est réalisé point par point, et d’une manière admirable durant chaque messe.

En effet, la première partie de la messe est la partie de l’enseignement. Elle expose les différentes vérités du Credo. Elle nous mène lentement mais sûrement à notre profession de foi. Et si le Credo est le chant d’amour de Dieu pour nous, la deuxième partie de la messe en est la réalisation.

Comme l’a dit Notre Seigneur, toute la Loi et les prophètes sont contenus dans ces deux commandements :

aimer Dieu et aimer son prochain.

  Or tout ce qui se produit, depuis l’offrande et la consécration jusqu’au Pater, et la réalisation de l’amour de Dieu pour nous, et de l’amour de Notre Seigneur Jésus-Christ pour son Père. Par conséquent, les deux commandements essentiels qui résument le Décalogue (les dix commandements), sont réalisés dans cette partie de la messe. …Ainsi, le Décalogue est vécu ; il n’est pas seulement inscrit sur nos pages du catéchisme, en lettre morte, mais il est vécu ; chaque jour, chaque fois que le Saint sacrifice de la messe est offert, le Décalogue est réalisé par Notre Seigneur Jésus-Christ lui-même. Quel exemple pour nous ! Et c’est pourquoi nous désirons participer à la vie de Notre Seigneur Jésus-Christ afin d’avoir en nous aussi ce désir, et ce besoin, en quelque sorte, d’aimer Dieu et d’aimer notre prochain. Le sacrifice de la messe est tout un programme, c’est vraiment un joyau.

Il y a trois parties dans la messe la première partie est un enseignement, puis arrive la consécration où Notre Seigneur vient sur l’autel, et enfin la communion….

Pour les fidèles, les différentes parties de la messe correspondent à la foi, l’espérance et la charité. La foi dans l’enseignement, l’espérance dans la croix… Puis la charité qu’est la communion, qu’est cette union dans l’amour avec Notre Seigneur. Notre Seigneur ne pouvait pas nous donner une plus grande preuve de son amour que de se donner en nourriture à nos âmes... » Ainsi chers fidèles, dans ces liens spirituels, mon intention est de vous conduire dans les profondeurs des vérités enseignées dans nos catéchismes selon la spiritualité de Mgr Lefebvre. En entendant ses sermons, ses conférences spirituelles,… on sent dans notre prélat son grand amour de la Messe, du Sacerdoce…D’autres auteurs retiendront notre attention comme Claire Ferchaud (1896 – 1972), messagère du Sacré Cœur de Jésus (Espoir et salut des nations chrétiennes et de la France en particulier) et de la Messe Perpétuelle.

Profitons donc de ce confinement imposé par les autorités civiles, en répondant, dans une foi plus éclairée selon les principes du catéchisme et plus vécue concrètement et intérieurement, à l’amour d’un Dieu qui a offert sa vie pour nous ouvrir les joies infinies du ciel. Nous ne perdrons jamais notre temps quand nous méditons le mystère du Saint Sacrifice de la Messe, au contraire nous faisons descendre la cour céleste dans nos cœurs. Un autre avantage, des plus précieux en cette vie, sera de nous unir efficacement au précieux Sang du Sauveur qui seul nous délivrera des épreuves actuelles, comme des ennemis du genre humain. En rendant un véritable culte intérieur à Dieu, tout-puissant et miséricordieux, nous attendons de Lui la bénédiction et le soutien de nos familles, de nos entreprises, de nos cités… et de l’Eglise.

 Pour suivre la messe traditionnelle en latin, cliquez sur le lien :

https://www.youtube.com/channel/UCGNiUjfJu2KOf71MKz86z7A

Messes en latin et conférences de Carême

Que Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit  vous bénisse !

Ajouter un commentaire