PESSAH et Pâques

Pessah et Pâques : rupture ou continuité ?

 Entretien avec Jocelyne Tarneaud'

CESHE - B.P. 1055

59011 - LILLE Cedex

Mèl. : cesheadm@wanadoo.fr Tél.: 06 15 87 72 01

 

 

 

Jocelyne Tarneaud produit chaque dimanche ~tin (9H34) sur Radio Notre Dame (100.7) ''La Bible pas à pas", en duo, avec son fils Étienne Tarneaud. Ils évoquent l'une après l'autre les figures bibliques associées aux symboles qui les caractérisent. C'est également avec Je même souci de transmission qu'ellë ré\lige chaque semaine, dans Famille Cbritienne, une chronique intitulée ''Regard sur la Bible". Toujours animés par ce zèle missionnaire, ils ont aussi créé trois musicals bibliques,]~ Wbie el Sarra (primé par les Angels Music Awards de la meilleure comédie musicale U'Olympia en juillet 2017) et Joseph, le patriarche, joué avec succès de la rentrée 201!! à Jànvier 2019. Conférencière appréciée du Ceshe, elle nous livre aujourd'hui son approche de Pâques à partir de deux de ses ouvrages,

 

 

 

Entre Pessah et Pâques, rupture ou continuité ?

Sc et Foi: La pierre angulaire de la foi chrétienne, c'est le mystère pascal! "La pierre rejetée des bâtisseurs est devenue la pierre d'angle ! C'est là l'œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux" (Ps 118, 22-23). Pâques revient chaque année réactiver la raison d'être de notre foi en Jésus. Assume-t-il un héritage ou est-il venu faire toute chose nouvelle ?

J.T : C'est par ce verset du psaume 118 que le Christ conclut lui-même, de manière prophétique, la parabole des vignerons homicides (Mt 21, 33-46). C'est lui le Fils envoyé par le Père, l'héritier jeté hors de la vigne, pour être tué (Mt 21, 39). Saint Paul y insiste en parlant de Jésus "livré pour nos péchés et ressuscité pour notre justification" (Rm 4, 25). Qui sont les bâtisseurs ? Israël évidemment, qui a l'Élection et les promesses en Abraham, Isaac et Jacob, la Loi en Moïse, les prophètes et même le Christ selon la chair (Rm 9, 4-5) ! C'est pourquoi quand Jésus déclare à la Samaritaine "le salut vient des Juifs" (Jn 4, 22), il faut le prendre au mot pour découvrir combien notre fête de Pâques est débitrice de Pessah, la pâque juive à laquelle elle doit son nom ! En hébreu, Pessah signifie sauter par-dessus, passer outre un obstacle. C'est ce que fit Yahvé, sous l'œil rond de la lune pleine, "symbole de la Reine des Cieux", à savoir Astarté, le 14 Nisan, lorsqu'à la vue du sang de l'agneau immolé dont les Hébreux avaient badigeonné les linteaux de leurs portes, Il "sauta" par-dessus leurs masures, épargnant les premiers des hommes et du bétail tandis qu'il frappait le pays d'Égypte, à

 

 

1 JOCELYNE TARNEAUD, Si Pâques m'était conté. Paris: Cariscript, 2007. JOCELYNE TARNEAUD, Moïse et /'Exode. Paris: Lethielleux, 2015. Coll. La Bible pas à pas, T3.

Science et Foin°131-Avril 2019

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire