ROSAIRE ET PRISON

 

LA VIE EN PRISON

 

Bien chers Membres et Amis,

Je tiens à vous faire connaître le témoignage, d’un héroïque père de famille, qui, quoique diplômé en économie, s’est vu obligé de prendre le poste ingrat de surveillant de prison. Il est aujourd’hui quotidiennement confronté à l’intransigeance de délinquants islamiques hors-la-loi et à ses agresseurs. Cette situation dramatique, ne concerne malheureusement pas que l’univers carcéral de Grenoble, mais tous les centres pénitenciers d’Europe et cela va s’aggravant chaque année.

« On parle d’Agent de l’Administration Pénitentiaire, je suis un maton [Malgré un Bac + 4 en économie]. Il y a 2 ans, j’ai donc pris mes fonctions de surveillant à la Maison d’arrêt (MA) de Varces. Comment décrire le choc subi ? J’ai pris en pleine [figure] la réalité, soigneusement cachée par les médias et dont il ne faut pas, surtout, pas parler. […]

Plus de 80 % de détenus se réclamant de l’Islam. Simple à voir, puisque nous proposons des menus “hallal”, il suffit de compter, donc, les détenus le réclamant. Un aumônier passe chaque dimanche et visite les détenus catholiques qui le souhaitent. Il célèbre également un office environ une fois par mois. Y sont présents au maximum 20 détenus (sur un total d’environ 400). Un imam est quasiment chaque jour à la MA de 10 h à 17 h, et n’a manifestement pas assez de temps pour visiter tous les détenus qui le souhaitent. Aux heures de prière musulmane, les coursives résonnent des sourates du Coran récitées et chantées par les détenus. […] Ils sont partout, dans tous les étages. Tout le monde sait bien qu’en prison, ce sont les surveillants qui font régner la discipline. C’est du moins ce que je croyais. Eh bien, non !!! A Varces, ce sont les caïds musulmans qui font régner leur ordre. Nous, matons, devons nous plier à leurs décisions, et TOUTE décision que NOUS prenons sans leur aval ne sera pas exécutée. Nos brigadiers négocient quasiment chaque jour avec les caïds musulmans pour décider s’il est possible d’inscrire X ou Y aux activités sportives, si X ou Y est “autorisé” à travailler aux ateliers, etc.

J’ai même vu de mes yeux un brigadier négocier avec un caïd musulman le “droit” pour un détenu d’aller au parloir quand il avait une visite, pour s’assurer qu’il ne serait pas attaqué par les détenus musulmans (Ce détenu particulier était accusé de faire partie d’un groupe “raciste”). Il y a dans l’enceinte de la MA un grand gymnase, et on y fait essentiellement… de la boxe ! Et devinez qui s’inscrit à cette activité ? Les Musulmans. Ceci explique que quand un de mes collègues se fait agresser par un détenu, il soit très sévèrement rossé ! Le Ramadan a imposé des horaires spéciaux de distribution des repas. Et par “simplicité” les musulmans ont tenté d’imposer à TOUS les détenus leurs horaires de repas. Ceci a été tout de même refusé par la direction, ce qui a généré insultes et menaces de la part des caïds musulmans.

Le racket en prison n’est pas une légende, et il est aujourd’hui organisé par les caïds musulmans : Il est notoire que tout détenu recevant un salaire de l’administration pénitentiaire [parce que travaillant dans les ateliers de la prison], doit en reverser une partie aux caïds de la prison. Cette partie se fait en produits alimentaires, on le voit aux distributions des “cantines”. De même pour les détenus non musulmans recevant des mandats, ils doivent “cantiner” pour les caïds musulmans.

Le téléphone en maison d’arrêt est interdit. Et pourtant tout le monde peut téléphoner, puisque les téléphones mobiles sont très nombreux. Et là aussi, l’autorisation des caïds musulmans est de fait, et se paye en produits alimentaires… ou en “services”. Ces “services”… Un détenu ayant des visites familiales fréquentes sera mis à contribution pour introduire de la drogue dans la prison, lors de ses visites. C’est simple : sur le parking, où attendent les familles, les trafiquants remettent quelques doses de drogue aux visiteurs, qui les donneront ensuite au détenu. Celui-ci les cachera où il peut […] et s’il se fait prendre à la fouille après la visite, sera bien sûr le seul à en payer les conséquences. Il sait que s’il parle, il sera tabassé par ses codétenus. Et s’il ne se fait pas prendre, il donnera la drogue aux caïds, qui la revendront aux autres détenus, et qui seront payés en produits alimentaires… ou en services. La boucle est bouclée ! Le business, comme ils disent : Les caïds continuent bien sûr de diriger leurs réseaux depuis la prison. Les réseaux à l’extérieur se reconstruisent à l’intérieur, et sont à l’origine de la plupart des règlements de comptes ayant lieu à l’intérieur de la maison d’arrêt.

Revenons à l’Islam : Les conversions à l’Islam sont fréquentes, et quelques détenus exercent les fonctions de “sages” en faisant la propagande islamique dure. J’ai vu moi-même des jeunes détenus français commencer à changer leur mode vestimentaire, puis demander des repas hallal, en très peu de temps. Et ce qui m’a décidé à vous écrire… Le jour où ce Français de la région lyonnaise a été décapité par un Musulman, ça a été des explosions de joie. Des hurlements de sauvages. Des déchaînements d’insultes et de menaces contre nous « On va te faire pareil à toi et ta famille ». Les caïds musulmans ont même exigé ET OBTENU de prolonger la promenade dans la cour de plus de 2 heures pour célébrer ce crime.

Je ne vais travailler maintenant qu’avec la peur au ventre. Les insultes sont, bien sûr, désagréables, mais surtout je sais que pour le moindre prétexte je peux être agressé. Il y a eu à Varces 17 agressions physiques de surveillants, au mois de juin dernier. Cela fait plus d’une tous les 2 jours. Mais j’ai aussi peur pour ma famille. J’ai été pris à partie quand je quittais l’établissement après mon travail, à 2 reprises (en à peine 2 mois !), suivi une fois en voiture sur plusieurs kilomètres. […] Plusieurs d’entre nous sommes allés voir la direction. La réponse a été claire « On ne veut pas d’émeutes, gardez un profil bas ». Malgré nos demandes, le Ministre de la Justice et le gouvernement ne font rien. Merci de faire suivre, c’est important pour notre sécurité et pour la France. »

Témoignage reçu le 13 février 2018.

Bien chers Membres, afin d’offrir avec ferveur notre dizaine quotidienne pour la conversion des musulmans, animons-nous d’une sainte compassion pour nos frères persécutés, et de zèle pour la Gloire, l’Amour et le Service de Dieu. Les derniers groupes créés sont sous le patronage de Notre Dame de Rocamadour (célèbre sanctuaire de Dordogne, dont l’origine remonte au Ier siècle. Saint Louis y vint en pèlerinage prier la petite Vierge Noire, en sa chapelle encastrée dans son rocher) et Notre Dame de Chartres (dont la Vierge Noire fut appelée « Notre Dame de Sous Terre » parce qu’elle reposait dans une grotte souterraine). Nous comptons actuellement 1020 membres.

Ô Miséricordieuse Vierge Marie, voyez la confiance que nous avons en Votre bonté infinie et votre Toute puissance sur le Cœur de Dieu. Daignez acceptez en votre Cœur très pur, – asile des pécheurs et demeure sûre des âmes prédestinées – ces pauvres musulmans dignes de toute compassion et qu’aucun n’en soit exclu. Nous vous en supplions par les mérites infinis de votre Cœur très saint.

N-B : Au mois de Mai vous devriez méditer le 5e mystère glorieux, le couronnement de Marie au Ciel, afin qu’avec les 14 autres membres de Notre Dame Refuge des pécheurs les 15 mystères du rosaire soient offerts. Cependant, pas de crainte, notre Mère du Ciel connaît bien nos intentions.

 

Ajouter un commentaire