SÛRATU-I-FATIHA

Sûratu-l-Fâtiha


http://www.memri.fr/2014/12/01/analyse-la-sourate-douverture-du-coran-et-le-rejet-du-non-musulman-selon-sami-alde
Sûratu-l-Fâtiha

 

1 Bismi Allāhi Ar-Raĥmāni-r-Raĥīm
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


2 Al-Ĥamdu Lillāhi Rabbi-l-`Ālamīn
Louange à Allah, Seigneur de l'univers.


3 Ar-Raĥmāni-r-Raĥīm
Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux


4 Māliki Yawmi-d-Dīn
Maître du Jour de la rétribution


5 ‘Īyāka Na`budu Wa ‘Īyāka Nasta`īn
C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours.


6 Ihdinā-ş-Şirāța-l-Mustaqīm
Guide-nous dans le droit chemin,


7 Şirāț-Al-Ladhīna ‘An`amta `Alayhim Ghayri-l-Maghđūbi `Alayhim Wa Lā-đ-Đāllīn
Le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs,
non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.


Question ?
Qui sont – ils ? « non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés. »
«Dirige-nous vers le chemin droit. Le chemin de ceux que tu as gratifiés, contre lesquels [tu n'es] pas en
colère et qui ne sont pas égarés.»
« Les gens contre lesquels Allah est en colère » et « les égarés »
Pour répondre à cette question, j'ai procédé à l'examen de 88 exégètes musulmans tant anciens que
contemporains. Et je constate que selon l'écrasante majorité des exégètes, les gens contre lesquels Allah est en
colère sont les juifs, et les gens égarés sont les chrétiens. Ils partent d'une interprétation des versets 6 et 7
fournie par Mahomet lui-même qui dit:
«Les juifs sont les gens contre qui Allah est en colère, et les chrétiens sont les gens égarés.»
Ils corroborent ce récit de Mahomet par de nombreux versets coraniques qui vont dans le même sens.
Durant les cinq prières, le musulman fait en tout 17 génuflexions. Pendant chaque génuflexion, il est
obligé de réciter la Fatiha sous peine de nullité de la prière.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau