LA PREDESTINATION

 

LA PREDESTINATION

 

https://www.torah-injil-jesus.com/pages/mektoub.html

En complément de mon article : MEKTOUB, lien ci-dessus,

je vous livre l’article d’Anne LAURENT dans sa Petite Feuille Verte N°62 :

 

LA PREDESTINATION

Selon le Coran, Allah fixe irrévocablement le destin de chaque homme.

  • Dis : “Il ne nous adviendra que ce que Dieu a déterminé pour nous. Il est notre Maître ! Que les croyants se confient donc en Lui” (9, 51).
  • Aucune calamité ne se produit sur la terre ou chez vous sans qu’elle n’ait été auparavant consignée dans un livre, avant que nous ne le créions. Tout est facile pour Dieu (57, 22). aussi 8, 17.
  • Si Dieu te frappe d’un malheur, nul, en dehors de Lui, ne t’en délivrera ; mais s’Il t’accorde un bonheur, sache qu’Il est puissant sur toute chose (6, 17).
  • Il n’appartient à personne de mourir si ce n’est avec la permission de Dieu et d’après ce qui est irrévocablement fixé par écrit (3, 145).
  • Dis : “Même si vous étiez restés dans vos maisons, la mort aurait atteint dans leur lit ceux dont le meurtre était écrit, afin que Dieu éprouve ce qui se trouve dans vos cœurs et qu’Il en purifie le contenu” (3, 154).

Il est donc inutile d’envisager librement des actions à accomplir.

  • Ne dis jamais, à propos d’une chose : “Je la ferai sûrement demain”, sans ajouter : “Si Dieu le veut !” (18, 23-24).Allah,

De cette injonction résulte la formule que les musulmans récitent en toutes circonstances dans la vie courante : Inch’Allah = Si Dieu le veut !

La loi elle aussi relève de la souveraineté exclusive d’Allah. Il est le seul Législateur, car la raison humaine n’a pas la capacité de discerner le bien et le mal. Tout doit être révélé aux hommes, jusque dans les détails de la vie privée. Il en résulte que le musulman n’est pas sujet de droits fondamentaux attachés à sa nature. Ceux que Dieu lui accorde ne découlent pas de sa dignité d’être raisonnable, libre et responsable. C’est pourquoi la charia ne peut pas, en principe, être amendée. Pour beaucoup de musulmans, cela reviendrait à enfreindre la volonté d’Allah (cf. A. Laurent, L’islam, pour tous ceux qui veulent en parler mais ne le connaissent pas encore, Artège, 2017, p. 105-111).

Même en matière religieuse et morale, l’homme est soumis à l’arbitraire divin, fût-il le plus injuste et le plus cruel.

  • Dieu égare qui Il veut ; Il guide qui Il veut (74, 31).
  • Celui que Dieu égare n’a personne pour le diriger (7, 186).
  • A chaque homme, Nous avons appliqué son destin sur son cou et, au jour de la résurrection, Nous sortirons pour lui un rôle qu’il trouvera déroulé (27, 47).

 Certains versets mêlent cependant déterminisme et libre-arbitre.

  • En vérité, ceci est un rappel. Celui qui le veut prendra un chemin vers son Seigneur mais vous ne le voudrez que si Dieu le veut (76, 29-30).
  • Dis : “La vérité vient de votre Seigneur. Celui qui le veut, qu’il croie donc ! Et celui qui le veut, qu’il soit infidèle !” (18, 29).

Selon le Père Antoine Moussali, lazariste libanais, aujourd’hui le musulman s’aligne plutôt sur les décisions souveraines et irrévocables de Dieu, sachant que le Créateur est également « le Seigneur sage et miséricordieux des hommes » (Judaïsme, christianisme et islam, étude comparée, Editions de Paris, 2000, p. 117).

Sources : https://associationclarifier.fr/pfv-n62-lislam-en-mal-de-creativite-suite/

NOUS SOMMES LOIN DES DROITS DE L'HOMME !

D' où incompatibilité entre ISLAM et DEMOCRATIE

Ajouter un commentaire