LE JIHAD DE L'UTERUS

 

LE "JIHAD" DE L'UTERUS

http://www.eecho.fr/persecutions-en-orient-ne-jamais-oublier/

  • Egypte : le « jihad de l’utérus », le rapt des jeunes chrétiennes

Le rapt, les abus sexuels et la conversion forcée de femmes et de jeunes filles chrétiennes en Égypte sont monnaie courante, sans aucun signe de diminution. Elles vivent là un « cauchemar inimaginable ».

Dans son rapport de 15 pages, ‘Jihad of the Womb’ : Trafficking of Coptic Women & Girls in Egypt, Coptic Solidarity documente « la pratique répandue de l’enlèvement et de la traite » des chrétiennes. Il y a eu « environ 500 cas au cours de la dernière décennie, où des éléments de coercition ont été utilisés qui équivalent à de la traite ».

Selon la constitution égyptienne, l’islam est la religion de l’État et la charia est la principale source de législation. L’enlèvement de filles chrétiennes, par force ou ruse, est un crime collectif islamique que l’on retrouve aujourd’hui au Pakistan, mais aussi à travers les siècles. La police est très souvent complice (elle l’est en France aussi, mais il s’agit là de réseaux pédophiles).

Voir copticsolidarity.org/2020/09/23/shalom-world-news-jihad-of-the-womb-trafficking-of-coptic-women-girls-in-egypt ; et également ICI et aussi ICI.

La directrice régionale de la Cour Pénale Internationale pour le Moyen-Orient, Claire Evans, a déclaré :

« Le bilan de l’Égypte en matière de liberté religieuse a connu de grandes fluctuations au fil des ans. Si la constitution garantit la liberté de religion aux chrétiens, celle-ci n’existe pas nécessairement dans la pratique. La situation à Minbal [Haute Egypte] montre combien l’atmosphère est délicate. Nous devons non seulement prier pour la libération d’Abd Adel Bebawy de prison [condamné à trois ans de prison pour avoir simplement publié une page du Coran avec une image de l’ange Gabriel sur son compte Facebook], mais aussi pour que tout progrès éventuel en vue de sa libération n’incite pas à de nouvelles violences contre les chrétiens vivant à Minbal ».

 

 

Ajouter un commentaire