DJIHAD (3)

DJIHAD  (3)  

 

Lُintérêt économique de la dhimma 

 

Puisque tout musulman est en droit de tuer un non-musulman, le droit du musulman sur le non-musulman est 

un droit absolu. Lui épargner la mort est donc perçu comme lُexpression dُune magnanimité dont le prix 

pour le bénéficiaire sera la soumission politique dans le cadre dُune humiliation : 

 

« Vous êtes la meilleure communauté quُon ait fait surgir pour les hommes : vous ordonnez le convenable, 

interdisez le blâmable et croyez en Allah. Si les détenteurs de lُEcriture avaient cru, cela eût été mieux pour 

eux. Parmi eux, il est des Croyants, mais la plupart sont des pervers. » 

(3, 106/110) 

 

« ( َ) Combattez-les jusquُà ce quُils paient directement le tribut après sُêtre humiliés. » (9, 29) 

 

Assurément, lُélaboration du système de  la dhimma relève dُun sang-froid exceptionnel. Quُon veuille en 

effet prendre en compte ceci : ce seront essentiellement les foules chrétiennes soumises par lُislam qui 

financeront, par le paiement des impôts liés au statut de dhimmi, les nouvelles guerres de conquête contre leur 

propre coreligionnaires organisées par lُislam. Alors se construira une civilisation urbaine très prospère, au 

sein de laquelle, à Bagdad, à Cordoue, un nouveau mode de vie citadin et raffiné supplantera assez rapidement 

les coutumes bédouines des cavaliers du désert, aux dépens de la paysannerie autochtone. Jamais empire ne 

sُétait étendu aussi loin en Occident. Il héritera de la fine pointe culturelle de son temps, grâce aux chrétiens 

dُOrient qui traduiront vers lُarabe depuis le grec et le syriaque la majeure partie du savoir philosophique et 

scientifique dُalors. 

 

Dans lُempire musulman du ou des premiers siècles, du moins dans la partie qui sُétend dُAndalousie 

jusquُen Syrie, le monde paysan reste composé en large majorité de chrétiens, constituant dès lors la vache à 

lait dُun empire qui se destine, de façon organisée et patiente, à supplanter les références religieuses de ceux 

dont il exploite les forces vives. Au fil du temps, souvent pour échapper à un impôt qui devenait écrasant, les 

paysans se convertirent à la religion des dominateurs à tel point quُà partir du VIIIème siècle, le pouvoir 

musulman, soucieux de préserver ses recettes fiscales, souhaita empêcher le mouvement de fuite vers les 

villes des paysans qui, accablés, adoptaient la nouvelle religion. 

 

Il arrive encore aujourdُhui de lire par endroits que la dhimma, cet ensemble de règles mis en place par 

lُislam envers les membres des autres religions, était admirable pour son degré de tolérance et même que « 

lُislam a inventé la liberté religieuse ». En guise de liberté religieuse, il sُagit dُun système où les 

non-musulmans ont des droits civiques inférieurs par le fait même quُils ne sont pas musulmans, leur droit à 

la vie étant suspendu au fait quُils acceptent la domination politique des musulmans. Mais aussi et peut être 

surtout, il sُagit dُun système imposé par lُépée à des populations qui, dans un premier temps, ne 

constituent pas des minorités, comme on le lit sans cesse, mais bien lُimmense majorité. 

 

Lorsque les guerriers musulmans pénétrèrent sur le pourtour méditerranéen, ils eurent affaire à des 

populations plus lettrées et moins belliqueuses quُeux-mêmes, ce qui représenta un défi spirituel, comme le 

rappelle Jacques Ellul. Immédiatement après les conquêtes, les maîtres musulmans représentaient peut être 1 

ou 2% de la population totale ; peut être 5, ou 10% au bout dُune ou deux générations, grâce à la prise des 

femmes dans les butins de guerre et à la pratique assumée de la polygamie qui permettaient de procréer 

davantage, dُaugmenter en nombre, et dُenraciner lُimplantation. Les musulmans constituaient en quelque 

sorte une caste dominante et militaire. 

 

Dans ce contexte très particulier, cُétait lُintérêt des musulmans dُêtre tolérants. Ils nُavaient pas les 

moyens de faire autrement que dُengager des ministres juifs ou chrétiens et dُappuyer leur organisation 

politique sur les populations indigènes. Cُétait là une condition à la possibilité même du pouvoir. 

 

Systématiquement ou presque, lorsquُun auteur fait référence à la situation de «tolérance » où vécurent les 

populations non musulmanes dans le nouvel empire, la question se trouve dissociée de celle touchant au mode 

originel de son expansion. Saluons tout de même quelques exceptions. 

 

Ainsi Bat Yeُor : « Il importe de préciser que la dhimmitude nُest à aucun niveau comparable à la condition 

des Juifs en Chrétienté. Si les califes arabes ou les sultans turcs avaient قcomme les rois chrétiens du Moyen 

 

Âge, à lُégard des communautés juives clairsemés sur leur territoire- décrété lُexpulsion des dhimmis, leurs 

contrées se seraient vidées de la totalité de leur population. La violence religieuse se manifesta par dُautres 

canaux, car le contexte démographique et  idéologique de la dhimmitude diffère radicalement des relations 

entre lُEglise et la Synagogue. Précisions nécessaire pour éviter le piège de comparaisons fallacieuses. » 

 

Ainsi Rémi Brague : « Comment les (conquérants) auraient-ils eu la possibilité physique, même sُils 

lُavaient voulu, dُanéantir de telles masses ou de les contraindre à la conversion ? Le système de la dhimma 

était une solution très habile pour une situation paradoxale. » 

 

Vouloir, dans les premiers temps des conquêtes appliquer à la lettre le Coran, interdire toute autre religion que 

lُislam, aurait donc supposé de tuer tout le monde, ce qui nُétait ni payant, ni même faisable. La première 

condition pour quُune population en persécute une autre, même si elle y aspire, cُest quُelle en ait les 

moyens. La deuxième, cُest quُelle y trouve un intérêt. Une stratégie qui se serait donné pour méthode 

dُinterdire immédiatement tout autre religion que celle des envahisseurs aurait abouti à lُassèchement 

productif des terres conquises et, rendant lُentreprise de conquête beaucoup plus difficile, lُaurait 

condamnée à un échec inévitable. Une véritable oppression politique sur les populations conquises nُa pu se 

mettre en place que lorsque le pouvoir était fermement implanté. 

 

A quoi il faut ajouter que ce système sُarticule avec lُexécration dont font lُobjet les non-musulmans. Ils 

sont même qualifiés « dُimpureté » par le Livre de lُislam. Ainsi : 

 

« Ô vous qui croyez ! Les infidèles ne sont quُimpureté. Quُils nُapprochent donc point de la Mosquée 

sacrée après la présente année. (َ) » (9,2)  

 

Sُil sُagissait dُune impureté morale, peu importerait leur présence physique en tel ou tel lieu. « Le kâfir du 

coran nُest cependant pas la copie de lُincrédule et de lُhérétique tel quُil se présente dans le judaïsme et le 

christianisme. » Il sُagit ici dُune impureté matérielle, physique. Cette notion dُimpureté renforce lُidée de 

ségrégation. De sorte que la nécessité de se distinguer des «infidèles» deviendra un thème de prédilection pour 

les premiers penseurs religieux de lُislam : « Distinguez-vous (khâlifû) des associateurs », ou, plus 

précisément,  des juifs, des chrétiens, ou des zoroastriens. Ainsi ces deux hadîths : « Agissez contrairement aux 

idolâtres, laissez poussez votre barbe et taillez vos moustaches. » « Les juifs et les chrétiens ne se teignent 

point ; faites le contraire. » 

Commentaires (5)

ArleneDal
  • 1. ArleneDal | 22/07/2017

Revolutional update of SEO/SMM software "XRumer 16.0 + XEvil 3.0":
captchas regignizing of Google, Facebook, Bing, Hotmail, SolveMedia, Yandex,
and more than 8400 another types of captcha,
with highest precision (80..100%) and highest speed (100 img per second).
You can connect XEvil 3.0 to all most popular SEO/SMM programms: XRumer, GSA SER, ZennoPoster, Srapebox, Senuke, and more than 100 of other software.

Interested? There are a lot of introducing videos about XEvil in YouTube.
See you later!


XRumer20170721

ArleneDal
  • 2. ArleneDal | 22/07/2017

Absolutely NEW update of SEO/SMM package "XRumer 16.0 + XEvil":
captcha solution of Google, Facebook, Bing, Hotmail, SolveMedia, Yandex,
and more than 8400 another subtypes of captcha,
with highest precision (80..100%) and highest speed (100 img per second).
You can connect XEvil 3.0 to all most popular SEO/SMM software: XRumer, GSA SER, ZennoPoster, Srapebox, Senuke, and more than 100 of other software.

Interested? There are a lot of impessive videos about XEvil in YouTube.
See you later!


XRumer20170721

DorothySwowl
  • 3. DorothySwowl | 19/07/2017

Absolutely NEW update of SEO/SMM software "XRumer 16.0 + XEvil":
captchas solving of Google, Facebook, Bing, Hotmail, SolveMedia, Yandex,
and more than 8400 another types of captchas,
with highest precision (80..100%) and highest speed (100 img per second).
You can connect XEvil 3.0 to all most popular SEO/SMM software: XRumer, GSA SER, ZennoPoster, Srapebox, Senuke, and more than 100 of other programms.

Interested? There are a lot of introducing videos about XEvil in YouTube.
See you later!


XRumer20170718

DorothySwowl
  • 4. DorothySwowl | 17/07/2017

Revolutional update of SEO/SMM software "XRumer 16.0 + XEvil 3.0":
captchas breaking of Google, Facebook, Bing, Hotmail, SolveMedia, Yandex,
and more than 8400 another categories of captcha,
with highest precision (80..100%) and highest speed (100 img per second).
You can connect XEvil 3.0 to all most popular SEO/SMM programms: XRumer, GSA SER, ZennoPoster, Srapebox, Senuke, and more than 100 of other programms.

Interested? You can find a lot of demo videos about XEvil in YouTube.
See you later!


XRumer20170717

DorisjaW
  • 5. DorisjaW | 17/07/2017

Revolutional update of SEO/SMM package "XRumer 16.0 + XEvil":
captcha regignizing of Google, Facebook, Bing, Hotmail, SolveMedia, Yandex,
and more than 8400 another size-types of captchas,
with highest precision (80..100%) and highest speed (100 img per second).
You can connect XEvil 3.0 to all most popular SEO/SMM software: XRumer, GSA SER, ZennoPoster, Srapebox, Senuke, and more than 100 of other software.

Interested? You can find a lot of demo videos about XEvil in YouTube.
Good luck!


XRumer201707

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau