LA CHUTE ORIGINELLE

 

LA CHUTE ORIGINELLE  -  LE PECHE ORIGINEL

 

« C’est par la femme que le péché a commencé, c’est à elle que nous devons tous mourir. Ecclésiastique 25, 33)

Saint Paul, 1° épître aux Corinthiens, 11, 3 : « Je crains que comme l’astucieux serpent séduisit Eve,  vos esprits ne se corrompent aussi et ne dégénèrent de la simplicité chrétienne. »

Dieu, dit l’auteur de la Sagesse (Sagesse 2, 23-24) a créé l’homme immortel et l’a fait à son image et à sa ressemblance ; mais par la jalousie du diable, la mort est entrée dans le monde. » Dans le Nouveau Testament, saint Jean parle de « l’antique serpent, qui est le diable. (Apocalypse 12, 9 et 20, 2) Enfin, dans les décrets du 4 ° Concile de Latran contre les Albigeois, on lit en toutes lettres : »C’est par la suggestion du diable que l’homme pécha. »

L’homme pécha en désobéissant au précepte divin. Mais cette désobéissance, si nettement affirmée dans les saintes lettres et les définitions de l’Eglise, eut nécessairement chez Adam et Eve un mobile intime, une raison déterminante. Quel fut ce mobile intime ?

La réponse dépend de l’analyse psychologique  du péché de nos premiers ancêtres, analyse fort délicate puisque la Genèse ne nous raconte, à proprement parler, que le côté extérieur de la tentation et de la prévarication. La manière dont la faute d’Eve est narrée, a pourtant amené le plus grand nombre des Pères et des théologiens à voir dans l’orgueil le principe du mal. Les paroles du serpent étaient captieuses et propre à exciter dans la femme des sentiments complexes de curiosité, de vanité et d’indépendance ; mais ce qui porta coup, ce fut, semble-t-il, cette insidieuse affirmation : « Vous serez comme Elohim, sachant le bien et le mal. » Eve s’arrête à cette pensée miroitante d’une connaissance qu’elle n’a pas encore, d’une connaissance qu’elle peut acquérir par elle-même ; elle se complait dans cet orgueilleux  sentiment, et c’est alors que sa volonté faiblissante se détourne du bien suprême ; le fruit défendu devient l’objet d’une convoitise sensuelle, inconnue jusqu’alors : « Et la femme vit que l’arbre était bon à manger et qu’il était agréable aux yeux. » Le péché extérieur de désobéissance suivit naturellement.

La chute d’Adam n’étant pas racontée avec les mêmes détails que celle d’Eve, l’analyse en est plus difficile. Assurément il y eut de sa part complaisance coupable ; Dieu la lui rappelle au moment du châtiment, Genèse, ch 3, v ; 17 : «  Parce que tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé du fruit… »  quelques-uns ont même vu là le premier péché d’Adam. Il semble pourtant que chez lui , comme chez Eve, le mobile initial ait été quelque chose de plus intime, un sentiment d’orgueil développé par les paroles du tentateur, que la femme rapporte à son mari, si lui-même ne les entendit point : «  Vous serez comme Elohim, sachant le bien et le mal ». N’est-ce pas ce qu’insinue l’Ecriture au livre de Tobie, ch. 4, v. 14 , quand ce saint homme fait à son fils cette recommandation : « Ne souffre jamais que l’orgueil domine dans ta pensée ou dans tes paroles, car c’est en lui que toute ruine a pris commencement, in ipsa enim initium sumpsit omnis perditio ? » Et n’est-ce pas aussi l’allusion ironique qui perce dans ces paroles dites par Dieu après la chute : «  Voici que l’homme est devenu comme l’un de nous pour la science du bien et du mal ? »

Parmi les nombreux Pères qui expliquent ainsi la Genèse de la chute de nos premiers parents, il suffira de citer saint Augustin : « Le mal les avait atteints au-dedans, remarque-t-il dans la Cité de Dieu, avant qu’ils n’en vinssent à la désobéissance formelle, car une mauvaise action est toujours précédée d’une mauvaise volonté. Or, quel a pu être le principe de cette mauvaise volonté, sinon l’orgueil, puisque selon l’Ecriture, tout péché commence par là. » Ailleurs encore il dit en parlant d’Adam : «  Il ne faut pas croire que le tentateur eût vaincu l’homme, s’il ne s’était d’abord élevé dans l’âme de celui-ci un orgueil qu’il aurait dû réprimer. Saint Thomas d’Aquin a suivi et magistralement développé cette doctrine, en la soumettant au contrôle de la raison théologique. Dieu ayant créé Adam et Eve dans un état de justice originelle où la chair était parfaitement soumise à l’esprit, la révolte dû commencer par ce dernier, c’est-à-dire par le désir déréglé d’un bien d’ordre spirituel. L’homme pécha principalement en désirant de ressembler à Dieu dans la science du bien et du mal, désir inspiré aux premiers hommes par un amour déréglé de leur propre excellence.

 

²Extrait de : "LE PECHE ORIGINEL DANS ADAM ET SES DESCENDANTS  - EXPOSE APOLOGETIQUE

1° Partie : Justice et chute originelle par le

P..X.M. LE BACHELET, S.J.

Librairie BLOUD - 1900

 

J'ai fait la recension de tous les articles publiés sur le PECHE ORIGINEL.

Vous pourrez en faire une étude exhaustive.

Je rappelle la position de l'Islam :

Pour les musulmans :

" Aussi la notion de péché originel est-elle totalement étrangère à l'Islam, et par conséquent tout autant l'idée de la rédemption par la crucifixion."

page 140 Les symboles de l'Islam -Tanja Al Hariri Wendel - Guy Trédaniel éditeur

https://www.torah-injil-jesus.com/pages/de-la-faute-originelle-a-l-eucharistie.html

https://www.torah-injil-jesus.com/pages/le-peche-originel.html

https://www.torah-injil-jesus.com/pages/le-peche-originel-1.html

https://www.torah-injil-jesus.com/pages/le-peche-originel-2.html

https://www.torah-injil-jesus.com/pages/le-peche-et-son-oeuvre-dans-le-monde.html

https://www.torah-injil-jesus.com/pages/le-peche-originel-3.html

https://www.torah-injil-jesus.com/pages/adam-chef-de-l-humanite.html

https://www.torah-injil-jesus.com/pages/les-glaciations.html

https://www.torah-injil-jesus.com/pages/le-bapteme-porte-de-l-eglise.html

https://www.torah-injil-jesus.com/pages/le-saint-bapteme.html

La Porte latine :

http://laportelatine.org/catechisme/catechisme_09_16.php

Le mystère de Dieu. La chute.

BONNE ET SAINTE LECTURE

EN DEMANDANT L'INTERCESSION DE LA VIERGE MARIE, NOUVELLE EVE

Conçue SANS LE PECHE ORIGINEL !

 

Ajouter un commentaire