EDUCATION SEXUELLE A L'ECOLE DE LA REPUBLIQUE

EDUCATION  SEXUELLE  A  L'ECOLE  DE  LA  

 

4 - Non, nous refusons que nos enfants soient pervertis par la théorie du genre 

 

Depuis la rentrée scolaire de septembre 2013, dans le cadre des « ABCD de l'égalité », 500 écoles de dix 

académies servent déjà de lieux « d'expérimentation » d'une idéologie du genre qui s'adresse à plusieurs 

milliers d'élèves de la grande section de maternelle au CM2, ainsi qu'à leurs professeurs. Selon les mots du 

ministre Najat Vallaud-Belkacem, 

 

 

Nouvelle génération à s'interroger sur son « orientation sexuelle » ainsi que sur son « identité sexuelle ». 

 

De son côté, le SNUipp-FSU, principal syndicat enseignant, a publié un dossier intitulé 

« Eduquer contre l'homophobie dès l'école primaire » préfacé par Michel Teychenné, chargé de mission de 

Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale. Ce dossier préconise aux enseignants en CE1 de consacrer 

chaque semaine un temps à un programme intitulé 

 

« Se construire comme fille ou garçon » tandis qu'en CM1 CM2 les enseignants organiseront une réflexion 

autour de : « tu te décides entre fille et garçon ». 

Dans ce cadre, les lectures pédagogiques proposées s'intitulent notamment « J'ai deux papas qui s'aiment », « 

Papa porte une robe » ou encore « L'histoire du petit garçon qui était une petite fille ». 

Non, nous refusons que nos enfants soient pervertis par des idéologues voulant imposer la théorie du genre. 

 

5 - Nous signons cette pétition 

 

Nous ne sommes pas dupes, nous ne croyons pas qu'une pétition est un moyen suffisant pour permettre de 

faire échouer de mauvaises lois. 

 

 

Nous donnons du crédit aux initiateurs de cette pétition afin de leur permettre d'agir en interlocuteurs 

représentatifs des parents et futurs parents inquiets face à des projets idéologiques totalitaires. 

En signant cette pétition, nous nous garantissons également d'être informés de toutes les actions organisées 

par les initiateurs de cette pétition en vue de protéger nos enfants. 

Les noms des signataires ne seront pas transmis à l'Etat mais à un huissier qui pourra constater l'authenticité 

de la quantité de signataires. 

 

Qui a initié et voulu imposer l'étude du « GENDER » à l'école de la République ? 

 

M. Luc CHATEL, UMP, mouvement dit de DROITE, ancien ministre de l'Education Nationale remplacé par 

 

Vincent PEILLON !!! 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau