IVG - AVORTEMENT

 

L'IVG est un crime contre la Vie, par Éric MUTH 

 

Ils ont médicalisé le crime, tué le Créateur à travers sa Création. A quoi ça leur sert de tuer ces enfants ? 

Deux amendements qui viennent d   être votés banalisent encore l   IVG 

 

La suppression de la notion de « détresse de la Femme » qui tend à faire de l'avortement un acte banal et un « 

droit » au lieu d'une tolérance. Et le début d'entrave de l'IVG qui est étendu au domaine de l'information. 

Cela signifie qu'un site comme IVG.NET risque de subir des procédures judiciaires qui entraveront fortement 

son efficacité et son activité vers les femmes qui appellent et qu'on peut mettre en garde contre les dangers de 

l'IVG. Car ce site les aide et les encourage dans l'accueil de la Vie. 

 

ABUS DE POUVOIR SCANDALEUX 

 

Les ministres Marisol Touraine et Najat Vallaud-Belkacem viennent de présenter conjointement un site « 

officiel » du gouvernement (à proscrire) pour accentuer la promotion du « droit à l'IVG ». L'objectif  affiché 

est de délivrer une fausse information sans aucune précaution ni mise en garde. On préfère nier les problèmes 

plutôt que de donner des contre-indications à un « droit ». Car il faut oser inciter les Femmes à réfléchir aux 

conséquences psychologiques de cet acte.  Naturellement aucune voix politique ou médiatique ne se fait 

entendre pour protester contre cet abus de pouvoir scandaleux. 

 

Il y a quarante ans, Simone Weil, en faisant voter la loi sur l'IVG qui porte son nom, rappelait à la tribune de 

l'Assemblée qu'elle voulait que l'IVG soit une « possibilité » et non un droit. 

Elle voulait faire une « loi dissuasive ». Faire obligation au médecin « d'informer complètement la Femme des 

risques médicaux de l'IVG » et faire prendre conscience à la Femme qu'il ne s'agit pas d'un acte normal ou 

banal, mais d'une décision grave qui ne peut être prise sans avoir pesé les conséquences et qu'il convient 

d'éviter à tous prix. Et le recours à l'IVG a de nombreuses incidences sur la vie des Femmes. 

 

Les Femmes qui ont recours à l'IVG sont très souvent marquées, d'une façon ou d'une autre par cette 

expérience. Chaque jour, en consultation, de nombreuses femmes racontent leur souffrance psychologique et 

leur mal être parfois des années après. Une IVG peut marquer douloureusement une vie et la santé ne se réduit 

pas au corps mais concerne aussi la santé psychique qui échappe si souvent aux froides analyses statistiques. Il 

ne faut pas ignorer les difficultés psychiques des Femmes qui ont subi une IVG. 

 

FAIRE RECULER LES PRÉTENTIONS LIBERTICIDES DE NAJAT BELKACEM 

 

Les Femmes enceintes ont besoin de réfléchir avant d'accepter cet acte grave, défendons ce droit. Elles ont 

besoin de parler sur IVG.NET : « Bonjour, j'ai besoin de parler à quelqu'un, il y a trois semaines, j'ai tenté de 

m'ouvrir les veines, mes parents sont arrivés à temps, on m'a envoyé chez un psy, mais je n'arrive pas à lui 

dire que j'ai 26 ans et qu'il y a 4 ans, j'ai avorté à 10 semaines. Je pensais être remise de ça, malheureusement 

ce n'est pas le cas, j'ai fait une erreur, je me suis laissée convaincre, je n'aurais pas dû avorter, et j'ai beaucoup 

de mal à vivre avec ce que j'ai sur le coeur ». 

Mais parce-que IVG.NET donne de précieux conseils, cela dérange au plus haut point Mme Belkacem et ses 

amies qui veulent fermer ce site. Nous pouvons faire reculer les prétentions liberticides de cette ministre sans 

scrupules et de la sénatrice Rossignol qui ont fait voter au Sénat un amendement visant à sanctionner ceux qui 

tentent d'empêcher les Femmes de s'informer sur l'IVG. La vie des Femmes en dépend. 

Parce que l'IVG n'est pas un acte banal, que trop de personnes le prennent comme un moyen de contraception 

comme un autre, alors que ce n'est pas le cas. L'IVG est un crime contre la vie, ne l'oublions jamais 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau