L'EAU BENITE (2)

L'EAU BENITE (2)

L'EAU BENITE - suite et fin

 

 

Prenons bien conscience que la prière et la participation aux sacrements sont détestables aux yeux du démon car on y exerce les trois vertus théologales de foi, d'espérance et de charité. Ces vertus mettent en relation directe avec Dieu présent au plus intime de notre âme. C'est pourquoi Satan fera tout pour nous distraire, nous tenter et nous empêcher d'être dans les bonnes dispositions pour prier ou recevoir fructueusement les sacrements, à commencer par l'Eucharistie. De fait, outre la perte du sens du sacré et de la présence de Jésus-Christ dans le tabernacle, il ne faut pas être stupéfié de voir des personnes parler avec leur voisin, regarder à droite ou à gauche, parfois même manger, ne pas faire de génuflexion, etc.

 

Sainte Thérèse d'Avila témoigne des agressions du démon qu'elle subissait dans la prière :

« Me trouvant dans un oratoire, après avoir récité un nocturne, je disais quelques oraisons très dévotes qui se trouvent à la fin de notre bréviaire. Soudain le démon vint se placer sur le livre, pour m'empêcher d'achever l'oraison ; je fis le signe de la croix et il s'en alla. Je recommençai l'oraison, et il revint ; par trois fois, ce me semble, je recommençai la même oraison ; enfin, je jetai de l'eau bénite et je pus l'achever » (Vie écrite par elle-même, ch. 31,   oeuvres complète de sainte Thérèse de Jésus, Paris, éd. Du Seuil, 1949, p. 332.)

Le combat contre le Prince des Ténèbres étant particulièrement virulent, il n'est déjà pas ordinairement facile de bien lutter, mais sans l'aide des sacramentaux comme l'eau bénite, il ne faut s'étonner de rien.

En entrant dans une église ou avant de commencer une prière et tout exercice de piété comme la lecture de la Parole de Dieu, la récitation du chapelet, la prière du matin ou du soir, l'oraison, etc., il est bon, voire recommandé, de faire un signe de la Croix avec de l'eau bénite. Cela permet de nous rappeler nos promesses baptismales, de nous purifier des péchés véniels, d'éloigner le démon, les tentations et les autres distractions qui empêchent de bien prier.

« L'eau bénite   Histoire et spiritualité » Préface de Monseigneur Gilbert Aubry Pierre TÉQUI éditeur

REMARQUE :

Depuis le Concile VATICAN II, il y a un grave problème dans l'Eglise. Pour obtenir de la « vraie eau bénite » il faut s'adresser à la Fraternité Saint Pie X voir site : PORTE LATINE- ou les prêtres sédévacantistes ou les congrégations qui continuent la messe tridentine.

Vous pouvez toujours me laisser un message dans les « commentaires »

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau